masculins / CDL - FINALE

« Ce sera encore plus compliqué… »

Publié le 18 avril 2014 à 12:16 par R.B

Rémy Vercoutre a participé à de nombreuses finales dans sa carrière… Il revient sur ce moment particulier… ses souvenirs… Il parle de cette finale à venir qu’il suivra en tribune… et aborde son futur…

...
Il a « explosé » sur le banc à Valenciennes. L’arbitre l’a entendu et la sanction a été sans appel : trois matches ferme. Il sera donc en tribune du Stade de France pour cette finale face au PSG. Rémy, un habitué des finales. Il a participé en effet à 8 finales : celle de l’Euro des moins de 16 ans en 96 en Autriche (remplaçant de Frey), celle de la Gambardella en 97 face à l’OL, celle de l’Euro Espoirs en 2002 (remplaçant de Landreau), celle de Coupe de la Ligue remportée avec Strasbourg en 2005, celle de Coupe de la Ligue perdue face aux Girondins en 2007, celle de Coupe de France remportée face au PSG (remplaçant de Coupet), celle perdue de Coupe de la Ligue perdue contre l’OM (remplaçant de Lloris et celle remportée  de Coupe de France face à Quevilly (remplaçant de Lloris). On n’a pas pris en compte les Trophées des Champions (2 victoires en tant que titulaire et 5 comme remplaçant) pour une défaite (remplaçant).

...

 Que représente une finale ?
« C’est un événement dans une carrière. Il y a toute une préparation particulière… il y a la montée à Paris… Il y a l’attente de l’environnement. Que tu sois titulaire ou remplaçant, l’appréhension de l’événement est à peu près la même. On est dans une espèce de bulle. Jouer une finale en étant à l’OL, c’est un confort. Le club connait ces moments ; il est bien structuré pour faire face à ce moment particulier. Le joueur est dans un cocon ».

Le terrain, le banc… et la tribune ?
« Cela va être super stressant. Je serais en tribune avec mon costume, ma cravate. Mais je n’en serais pas moins supporter, passionné ».

Quel est ton meilleur souvenir de finale ?
« Il y en a deux. La finale remportée en 2008 face au PSG. C’est la saison du doublé. Il y a eu plein d’événements : Greg (Coupet) avait annoncé son départ la veille, le but de Sid (Govou), les potes, l’image des trois monstres (Juninho, Coupet, Govou) qui soulèvent la Coupe, le champagne sur la pelouse après le match avec les autres gardiens et Jo (Bats). On  avait préparé cette finale de façon anachronique en ayant été sacré champion de France une semaine avant… On n’avait pas été assidu aux entraînements ! L’autre bon souvenir, c’est celle que je gagne en jouant avec Strasbourg en 2005 ».

Il va falloir se transcender une nouvelle fois. On connait les ingrédients pour battre cette équipe. Les joueurs parisiens sont touchés dans leur amour propre. Ils vont augmenter leur agressivité, leur intensité. Est-ce-que j’ai été surpris par notre victoire en championnat ? Non. J’ai été conforté par ce que l’on avait fait face à la Juventus. Cela a été une suite logique.

Comment tu imagines cette finale face au PSG ?
« Ce sera encore plus compliqué après notre succès en championnat. On a vexé cette équipe. Cette victoire est superbe, mais elle va demander encore plus d’efforts, d’énergie. Il va falloir se transcender une nouvelle fois. On connait les ingrédients pour battre cette équipe. Les joueurs parisiens sont touchés dans leur amour propre. Ils vont augmenter leur agressivité, leur intensité. Est-ce-que j’ai été surpris par notre victoire en championnat ? Non. J’ai été conforté par ce que l’on avait fait face à la Juventus. Cela a été une suite logique. Il y a quelque chose qui se passe dans ce groupe, qui se passe entre ce groupe et les supporters. Le PSG ne m’a pas déçu car il a eu des occasions de marquer. Il a fallu de la chance, qu’Antho (Lopes) soit bon et une débauche d’énergie… C’est l’OL qui a été très bon ».

 Un mot sur Nicolas Douchez qui devrait garder la cage parisienne ?
« Je ne le connais pas bien. S’il est là et qu’il a prolongé, c’est qu’il doit remplir toutes les conditions. Je connais sa situation, je la rapproche de la mienne. Tu joues sans avoir beaucoup de matches dans les jambes et tu veux croquer à plein lorsque ce genre d’événement se produit. Il ne faut pas trop en faire car tu n’es pas forcément complétement prêt au niveau des repères nécessaires et cela peut être gênant. C’est excitant à vivre mais très compliqué. Je souhaite qu’il fasse un bon match mais qu’il n’empêche pas l’OL de l’emporter ».

Si on te dit que l’on a retrouvé le Vercoutre guerrier ?
« On a fait des raccourcis avec moi parce que j’ai eu deux semaines compliquées…. Cela pouvait se comprendre. J’ai trouvé cela  réducteur après toutes mes années lyonnaises. Sincèrement, je n’ai pas eu l’impression de devoir m’y remettre. Je suis moi, un peu excessif… Sur mon carton rouge à Valenciennes, je regrette évidemment. Mais j’étais tellement frustré par les récentes décisions du corps arbitral que j’ai laissé exploser tout cela à Valenciennes… »

Que faut-il te souhaiter pour le futur proche ?
« De durer dans le métier. J’ai encore envie de donner. Je n’ai pas de craintes… Je suis excité à l’idée de voir comment la situation va évoluer…».


TOUTES LES NEWS SUR OL - PSGLA COUPE DE LA LIGUELE NOUVEAU MAILLOT

Sur le même thème