masculins / OL - FC Lorient

« Ce vécu ensemble doit nous servir »

Publié le 09 août 2015 à 08:53 par SC

A bientôt 30 ans, Walid Mesloub débute sa deuxième saison en Ligue 1 seulement. La première, déjà avec Lorient, n’a pas été de tout repos sur le plan collectif avec un maintien dans l’élite obtenu sur le fil.

Celui qui a su tirer son épingle du jeu la saison passée est persuadé que cette pénible expérience peut être désormais une force.

Comment s’est passée la préparation de l’équipe ?
« Ça s’est très bien passé. On a fait une belle préparation avec beaucoup de sérieux. On a bien travaillé. On a effectué deux stages différents avec plusieurs matchs amicaux qui se sont bien passés. C’est important de bien se préparer pour la suite.

Et vous, où en êtes-vous ?
Tout se passe très bien pour moi. Je me suis bien préparé aussi. Je vais entamer ma deuxième saison à Lorient et en Ligue 1. J’espère faire mieux que la saison passée. Je pense que j’ai rendu une belle copie pour une première saison au plus haut-niveau. A moi de confirmer.

Arrivé sur le tard au plus haut-niveau, qu’est-ce que ce parcours atypique vous apporte en dehors et sur les terrains ?
Déjà, je suis très heureux d’être parvenu à ce niveau malgré mon parcours particulier. J’espérais ça depuis longtemps. Je ne suis pas passé par les centres de formation et j’ai découvert le monde professionnel un peu tardivement. Je pense que je peux apporter une certaine fraîcheur, même si j’ai déjà 29 ans et que je manque forcément d’expérience sur le terrain. J’ai soif d’apprendre, de jouer pour rattraper au maximum les années perdues. Je ne me pose pas de question. J’avance et je profite de  ce qui m’arrive.

Quel bilan faites-vous de la saison passée sur le plan collectif ?
Compliquée…on a vécu une saison très difficile. On a lutté jusqu’au bout pour obtenir notre maintien. Ce n’est vraiment pas une situation facile à vivre. Mais on s’est battus jusqu’à la fin pour garder notre place en Ligue 1. C’était le plus important pour nous. Pour y parvenir, on a démontré de belles choses, de belles valeurs. Il faut retenir cet état d’esprit pour la suite.


« La saison passée, c’est le seul club qui a réussi à batailler jusqu’à la fin avec Paris. Ce n’est pas rien (...) Quand la machine lyonnaise se mettra en route, je suis persuadé que ça fera mal et tout le monde oubliera les défaites en période de préparation. »


Quels enseignements avez-vous tirés de cette saison compliquée ?

La fin de saison dernière nous a beaucoup apporté. Ca soude un groupe, une équipe. Aujourd’hui, il faut que tout le monde prenne conscience et garde en tête qu’on s’est maintenus grâce à ces valeurs de combat, de solidarité. Ce vécu ensemble doit nous servir pour cette nouvelle saison. Il ne faut pas oublier.
Est-ce que le bouleversement sur le banc (départ de Christian Gourcuff) peut être une partie de l’explication ?
Je ne sais pas…C’est peut-être un des facteurs qui a joué. Il nous a fallu une saison de transition après le départ de Christian Gourcuff qui était sur le banc depuis très longtemps. Il y a eu de nouveaux joueurs, un nouvel entraîneur, Sylvain Ripoll, et un nouveau staff. Il faut un peu de temps pour que tout ça prenne et là ça a pris un peu plus de temps que prévu. Cette saison, on repart avec quasiment le même effectif et le même staff. Tout le monde se connaît et se fait confiance.

Quels sont les ambitions, les objectifs collectifs au moment de débuter cette nouvelle saison ?
On espère faire beaucoup mieux que la saison passée. Mais il ne faut surtout pas s’enflammer, mettre la barre trop haut. Ça ne sert à rien. Après une saison comme celle qu’on a faite, l’objectif est le maintien. Il ne faut pas se fixer des objectifs trop élevés. Et puis, on verra en cours de saison comment ça se passe. Les ambitions viendront naturellement en fonction de cela. Le plus important est de ne pas s’enflammer, je le répète.

Et sur le plan personnel ?
Je souhaite continuer sur ma lancée. La saison dernière, je découvrais. Je veux continuer à progresser au plus haut-niveau. Par rapport à la saison passée, j’aimerais être plus décisif offensivement dans la zone de vérité, soit en termes de buts, soit en termes de passes décisives. Je n’ai pas encore marqué (ndlr 4 passes décisives). C’est un de mes objectifs pour cette nouvelle saison.

Quel regard portez-vous sur cette équipe lyonnaise ?
Nous n’avons pas les mêmes objectifs avec l’Olympique Lyonnais. C’est évident, on ne joue pas dans la même catégorie. La saison passée, c’est le seul club qui a réussi à batailler jusqu’à la fin avec Paris pour le titre de champion. Ce n’est pas rien. C’est une belle équipe, jeune mais avec déjà beaucoup de qualités et de talent. L’OL produit du beau jeu. Ça sera un match compliqué pour nous mais on va essayer de faire quelque chose. On va à Gerland avec nos armes.

Qu’avez-vous retenu de la préparation des Lyonnais ?
J’ai regardé un peu leurs matchs amicaux. Mais ce ne sont que des matchs de préparation. Ça ne veut pas dire grand-chose. Les médias en font un peu trop mais c’est le jeu pour les équipes plus médiatisées. Quand la machine lyonnaise se mettra en route, je suis persuadé que ça fera mal et tout le monde oubliera les défaites en période de préparation.

Quelle importance a ce premier match de championnat face à l’OL ?
Une importance…c’est un grand mot, puisqu’il restera tellement de matchs après. L’objectif est de se remettre le plus rapidement possible dans le bain et de bien entamer la saison. Le championnat reprend et chaque point est déjà important. Nous, on va prendre les matchs les uns après les autres. On va essayer de ne pas reproduire les mêmes erreurs que la saison passée, pour ensuite avancer le plus sereinement possible et s’éviter des frayeurs. »

Sur le même thème