masculins / LOSC 3 OL 1

« Cela ne remet rien en question ».

Publié le 24 octobre 2011 à 16:40 par R.B

Lors du point presse de ce lundi, Rémi Garde est revenu sur la défaite à Lille… Il a abordé évidemment le sujet du derby…

 

Après avoir redit que Lisandro n’était pas encore apte tout comme Grenier, Pied. Et en ayant annoncé que Mensah était en soins pour une douleur au mollet qui l’avait empêché de jouer avec la CFA, Rémi a répondu aux questions des journalistes.

Est-ce-que l’OL a deux visages en fonction des matchs à domicile et de ceux à l’extérieur ?

« Oui en étant réaliste et factuel. Après, il y a une constante : l’équipe jouer même si parfois on défend plus bas. L’équipe a aussi des occasions de buts à chaque match. A l’extérieur, j’aimerais que le l’équipe soit positionnée un peu plus haut ».

Après les défaites face au Real et au LOSC, comment se présente le match à l’ASSE ?

« Un derby a toujours beaucoup d’importance. On va à St-Etienne pour se qualifier. On ne néglige pas la Coupe de la Ligue. Elle permet de ramener un trophée. Des changements ? C’est possible, mais c’est la succession des matchs qui me fait avant tout réfléchir à ceux-ci. Vercoutre jouera dans le but.. Un derby reste un derby. Cela a beaucoup d’importance pour moi. On a envie de le gagner depuis tout petit. Ce sont toujours des bons moments, même s’il n’y a pas toujours al réussite au bout. C’est un moment important dans la carrière d’un joueur. Je n’ai pas de souvenirs marquants. Je place en premier le contexte général. C’est sympa à vivre. Oui, il y a de l’effervescence dans le staff comme chez les autres lyonnais formés à l’OL ».

Estimez-vous avoir assez de solutions ?

« L’effectif n’est pas forcément juste en termes de quantité. Il n’est pas forcément équilibré en solutions de rechange à tous les postes. Certaines solutions de rechange sont aussi jeunes, inexpérimentées surtout quand il manque 2 ou 3 joueurs en raison de blessures ».

Est-ce-que votre équipe subit le contrecoup du barrage de LDC ?

« C’est un peu tôt pour le dire. On est parti pied au plancher. On est peut-être un peu moins bien émotionnellement plus que physiquement. Il y a peut-être un manque de fraicheur par rapport à certains adversaires. On le savait qu’on allait traverser des moments plus difficiles. Mais, cela ne remet rien en question. On n’a pas tout perdu. On a simplement baissé dans certains domaines. On travaille pour que cela revienne rapidement. J’ai confiance dans la capacité de réaction de mes joueurs ».

Avez-vous hâte que Lisandro revienne ?

« Oui. Je le dis et je le pense. Lisandro a une personnalité qui fait défaut aujourd’hui. C’est un guide. J’ai vraiment hâte qu’il revienne ».

Les phases arrêtées ?

« C’est d’abord un état d’esprit. L’engagement que l’on y met est plus important que le travail tactique ».

Sur le même thème