masculins / OL - Caen

Centre de Formation: un document exceptionnel

Publié le 15 octobre 2004 à 07:10 par R.B

[IMG3453L]En 1999, 20 jeunes footballeurs sont entrés au centre de formation de l'Olympique Lyonnais. Tous avec un seul objectif: décrocher un contrat professionnel! Année après année, mois après mois, <b>l'Equipe Magazine </b>a suivi les pensionnaires de la "<b>Foot Academy</b>": sport, joies, déceptions, rivalités, famille...

En 1999, 20 jeunes footballeurs sont entrés au centre de formation de l'Olympique Lyonnais. Tous avec un seul objectif: décrocher un contrat professionnel!

Année après année, mois après mois, l'Equipe Magazine a suivi les pensionnaires de la "Foot Academy": sport, joies, déceptions, rivalités, famille...

Que sont-ils devenus? Qui a réalisé son rêve? Toutes ces réponses sont dans l'Equipe Magazine de ce samedi 16 octobre. Un document exceptionnel signé Pascal Glo et Didier Fèvre (photos).

Nous avons rencontré Pascal Glo ce jeudi. Il nous a expliqué la genèse de ce document.

"A l'origine, c'est une idée du patron de l'époque de la photo. Le but, c'était de choisir un club formateur qui ne soit pas Sochaux, Auxerre, Nantes, des spécialistes en la matière; un club qui soit fiable économiquement, sportivement pour qu'on puisse le retrouver 5 ans plus tard en Ligue 1. L'OL a été choisi, à un moment où ce club n'avait pas encore remporté ses titres de champions de France; à une époque ouù Pathé arrivait, Anderson, Vairelles, Laigle... aussi. J'ai pris donc 20 jeunes de 15 ans qui entraient au Centre de Formation que nous avons suivis pendant 5 ans. J'ai commencé au mois d'août 99 et j'ai fini le mardi 12 octobre 2004. Nous avons débuté à la fin du 20ème siècle pour finir au début du 21ème siècle. Nous avons commencé en Francs; nous sommes aujourd'hui en Euros..."



Quel était le but de ce reportage?

"Le but, c'était tout simplement de raconter cette formation jusqu'à l'issue. Il n'y a pas de jugement. Je voulais juste partager ce destin collectif et individuel. A la fin de l'histoire, on sait ce qu'il en est aujourd'hui de chacun".



Comment as-tu fonctionné?

"Je suis resté en contact pendant ces 5 années, à raison d'une visite, ou au pire, un coup de téléphone tous les 2 mois. On m'a facilit� le travail, même si pour ceux qui ont quitté le Centre en cours de route, cela a été plus délicat. Pendant 5 ans, l'OL m'a ouvert ses portes. J'ai fait ce que je voulais. Le document qui sera publié samedi sera une découverte pour tout le monde".



Comment est articulé ce reportage?

"Il y a 35 pages montées par saison et par ordre chronologique. J'ai finalement eu de la chance de tomber sur une promotion d'exception. Aujourdh'ui, la moitié est encore dans le football; 7 ou 8 sont professionnels. Statistiquement, il y a normalement 1 réussite pour 20 candidats. Au tout début, 2 d'entre eux faisaient figure de réussites à peu près évidentes: Berthod et Demba Touré. D'autres étaient en péril dès la première année et s'en sont finalement sortis".



Que veux-tu que le lecteur retienne?

"J'aimerais qu'il s'attache aux personnages et qu'il se rende compte que cela n'est pas facile de réussir. Les parents aussi. Il y a environ 600 gamins par an qui sont dans cette aventure. Moi, les moments de doute des uns et des autres m'a marqués. Surtout ceux qui étaient éloignés de leur famille".



Es-tu devenu l'ami de ces jeunes?

"Pas leurs amis; mais avec certains, je suis forcément devenu proche".



Et quand on demande à Pascal ce qu'il ressent à quelques heures de la parution de son reportage, les yeux se brouillent; il détourne pudiquement la tête et répond: "je suis ému et cela va faire un grand vide..."



L'interview à peine terminée, Berthod et Clément regardent une partie de la maquette de l'Equipe Magazine de ce samedi. Ils se penchent sur les photos datant de 1999; lisent les propos. Un leitmotiv: ils n'en reviennent pas; chambrent un peu le journaliste sur les choix et bien évidemment déroulent le fil de leurs souvenirs. "Il y a 5 ans, nous ne pensions pas que cela sortirait un jour. Et puis voilà, nous y sommes..." .



Samedi, il ne faut pas manquer d'acheter le quotidien du sport français pour y lire une très belle histoire... qui fait forcément partie, peu ou prou, de la vie de l'OL.



RB



[IMG33217#W]
Sur le même thème