masculins / OL 1 - PSG 1 (5 tab à 4)

C’est bien reparti !

Publié le 30 juillet 2006 à 20:00 par BV

Dimanche matin, l’OL a réinvesti la Une des quotidiens régionaux et sportifs. « Lyon – Paris, premier défi » barrait ainsi la Une de l’Equipe. Qu’il est bon de voir les maillots olympiens fleurir de nouveau aux abords de Gerland !

Qu’il est bon de revoir ces supporters rhodaniens envahirent les travées de Gerland. Qu’il est bon d’éprouver cette sensation si particulière en apercevant les premières bandes de pelouse.
Comme de tradition, ce match charrie son flot d’accompagnateurs, vendeurs et organisateurs qui donne à cet instant un parfum si particulier. Une ébullition qui nous rappelle les intenses victoires de la dernière saison. Une activité qui aura manqué à tous les amoureux de l’Olympique Lyonnais, rendant encore plus excitante notre attente, à quelques heures seulement du coup d’envoi.

Dès 17 heures, c’est de tribunes encore faiblement garnies que descendit la première salve d’applaudissements de la saison lors de l’entrée sur la pelouse des quintuples champions de France, tout de rouge vêtus. Plus qu’une reprise, ce trophée des champions marque les retrouvailles d’une équipe avec son fidèle public. Une première raison de s’enthousiasmer pour un peuple lyonnais privé de ses champions depuis deux trop longs mois.

« Nous allons souhaiter la bienvenue aux nouveaux joueurs de Gerland : ils sont impatients de faire leur début sous leur nouvelles couleurs » lançait le speaker du stade. Un à un, Sébastien Squillaci, Jérémy Toulalan et Kim Källström accueillirent l’ovation nourrie de Gerland. Les 3 dernières recrues olympiennes découvrirent ainsi ce public rhodanien si souvent loué pour son constant soutien.
Fraîchement débarqué dans la capitale, Pierre-Alain Frau reçu le même accueil. Aux applaudissements reconnaissants de Gerland succédèrent les tapes amicales de ses anciens partenaires. Pour son tout premier match officiel sous ses nouvelles recrues, PAF retrouvait un terrain qu’il ne connait que trop bien.

[IMG40904#R]Malgré ce retour remarqué, le principal acteur de cet avant match était ailleurs. A l’occasion cette rencontre d’ouverture, l’Olympique Lyonnais s’est doté d’un invité de marque. A 17 h 45, le petit Léonard, jeune garçon atteint d’une méningo-encéphalite, pénétra sur la pelouse pour donner le coup d’envoi de la saison. Un émouvant instant salué comme il se doit par tout Gerland.

L’entame de rencontre fut crispante. Durant une première période équilibrée, le PSG aura bien résisté, faisant même craindre le pire lorsqu’Edouard Cissé trouva le poteau droit de Rémy Vercoutre (26e). La seconde période offrit au public lyonnais l’occasion de faire montre de son indéfectible soutien à son équipe. Sitôt l’ouverture du score puissante de Jérôme Rhoten, tout Gerland s’époumona pour pousser les siens vers l’égalisation. Aux « Qui ne saute pas n’est pas Lyonnais » succédèrent les bruyants encouragements d’un stade à l’unisson. Un 12e homme qui chanta tant et si bien qu’il permit aux siens d’égaliser grâce à Karim Benzema sur penalty (70e).
Les hommes de Gérard Houllier poussèrent sans parvenir à prendre l’avantage et on se prit à regretter l’absence de prolongations au terme du temps réglementaire. Après ce long sevrage, une demi-heure de plus n’aurait pas été de trop.

Pour notre plus grand bonheur, les joueurs firent durer le plaisir. Une séance de tirs au but et 10 frappes plus tard, l’OL remporta son 5e trophée des Champions consécutif. La saison 2006/2007 est bien partie. Elle débute comme la précédente, sur un nouveau trophée que souleva bien haut Claudio Caçapa. Une bien belle habitude qui lance merveilleusement cette si prometteuse saison !
Sur le même thème