masculins / Reprise

C'est la reprise !

Publié le 27 juin 2013 à 17:39 par SC

Outre la présentation de la nouvelle recrue Gaël Danic, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, a fait le point sur le reste de l’actualité du club, en cette phase de reprise…Le budget, le mercato, le Grand Stade, la préparation… Rémi Garde a lui aussi intervenu…

 Une revue d’effectif au moment de débuter cette nouvelle saison ?
Jean-Michel Aulas : A ce jour, il y a un groupe de 35 joueurs puisque beaucoup de jeunes sont devenus professionnels. 25 d’entre eux sont issus du centre de formation, traduisant ainsi la politique du club et l’investissement que l’on y fait. L’objectif est d’arriver à une trentaine de joueurs à la fin du mercato.

Quelle est la politique du club, notamment au sujet du budget ?
JMA : Nous nous inscrivons dans la logique du fair play financier, à court et à long terme. On va continuer d’alléger la masse salariale, dans la continuité de ce qui été fait depuis trois ans. Nous présentons un budget de 133 millions d’euros, soit l’un des trois plus gros de la Ligue 1. Nous avons effectué un effort d’optimisation de 22% en deux ans… Ce budget a été établi pour jouer la Ligue des Champions. Je n’ai pas envisagé une autre situation. On a une masse salariale importante mais on est revenu sur la stratégie du fair play financier. On a le meilleur bilan net de Ligue 1 donc on ne va pas changer.

Il a été clairement évoqué une stratégie qui présente Gonalons comme le capitaine de l’équipe. Il a su forger un collectif dans des moments difficiles. Il n’y a aucune chance qu’il parte.

Quels sont vos volontés concernant le mercato ?
JMA : Il a été clairement évoqué une stratégie qui présente Gonalons comme le capitaine de l’équipe. Il a su forger un collectif dans des moments difficiles. Il n’y a aucune chance qu’il parte. J’ai démenti. Il y a eu des propositions mais j’ai toujours dit qu’il sera là l’année prochaine.

Grenier sera lui aussi présent la saison prochaine. Gomis, n’ayant pas trouvé d’accord pour un renouvellement de contrat, il fait partie des joueurs transférables. J’ai proposé à son agent trois propositions. A eux de les étudier. Lisandro est là. Je vais tout faire pour qu’il reste. Je sais que c’est un joueur très apprécié, talentueux. Il y a de grandes chances pour qu’il soit là la saison prochaine. On va voir avec Gourcuff le 1er juillet quand il reviendra. Il n’a pas totalement réussi ce qu’il aurait pu faire mais il a fait une bonne fin de saison.

On va recruter un arrière droit. Il y a deux pistes étudiées, avec des négociations en cours mais qui n’ont pas encore abouties. Entre aujourd’hui et le départ à Tignes, on espère que l’on aura conclu avec l’un des deux.

Il (Gonalons) incarne avec d’autres ce que j’ai envie de voir dans mon équipe, des joueurs travailleurs, talentueux et qui ont l’amour du maillot.

 Rémi Garde : J’aimerai que ces situations soient réglées le plus vite possible. Je me concentre sur la préparation mentale, technique et tactique. L’effectif est intéressant, si il n’y pas de départs. Gonalons, je n’imagine pas du tout qu’il puisse partir, par rapport à la stratégie du club et à son rôle de capitaine. Il a pris beaucoup de responsabilités. Il incarne avec d’autres ce que j’ai envie de voir dans mon équipe, des joueurs travailleurs, talentueux et qui ont l’amour du maillot.

Quel est l’état d’avancement du Grand Stade ?
JMA :
J’ai confirmé que l’on n’avait jamais été aussi proche du début des travaux. C’est le dossier le plus compliqué que j’ai eu à gérer dans ma carrière d’entrepreneur. On s’est battu pour cela dans le cadre du fair play financier, qui exige l’équilibre des finances. Cela a été long puisque c’est un projet ambitieux et on nous a imposé des sauts d’obstacles. Mais, l’ensemble des terrassements est terminé.

Le court séjour à New York, juste après le déplacement en Pologne, n’est-il pas trop contraignant ?
RG :
Il faut le présenter comme un mini stage. Il y a des souhaits sportifs mais aussi des contraintes pour le club de s’installer sur le plan international. La préparation me convient. Je suis satisfait et notamment au sujet du match contre le Real, qui nous permettra d’être prêts pour le tour préliminaire… L’an dernier on avait eu le Trophée des Champions. Cela permet de bien cibler ce que l’on vise et de bien s’y préparer. La Ligue des Champions pourrait nous mettre bien sur la route.