masculins / OL - Lorient J-1

C’est reparti pour un grand tour !

Publié le 11 septembre 2009 à 19:50 par R.B

Après son marathon du mois août, l’OL enchaine une autre course de fond en septembre en étant engagé sur deux fronts… Autant bien reprendre en accueillant Lorient…

Qu’est-ce-qui a changé à l’OL depuis le dernier match du mois d’août face à Nancy ? Ses internationaux ont ajouté des matchs et de la fatigue à leur compteur personnel. Mensah, Grosso et Mounier sont partis sous d’autres cieux. Boumsong a rechuté et sera absent 4 semaines pour soigner ses adducteurs. Le capitaine Govou est de retour après son problème musculaire. Ederson et Cléber sont en phase de reprise. Et puis en basculant d’août à septembre, les premiers grands rendez-vous se rapprochent. En championnat avec le déplacement au Parc des Princes et évidemment avec l’ouverture de la phase de poule de l’Uefa Champions League contre la Fiorentina.

L’OL va donc partager son temps sur la scène hexagonale et européenne. Maintenir la cadence sur la première pour rester au contact des concurrents directs pour le titre, voire pour les distancer un peu. Bien débuter sur la seconde afin de prendre rapidement une option sur le ticket pour les 1/8èmes de finale. Et quoi de mieux pour le mental qu’un succès pour une reprise après la trêve internationale ? Une reprise, c’est toujours délicat comme l’ont signalé Govou et Puel lors du point presse de jeudi. « Oui, mais à l’OL, nous avons l’habitude de ce genre de situation… ».

Les Merlus sont donc les premiers à se frotter aux Lyonnais de septembre. Un groupe remanié pendant l’été qui a déjà montré de belles choses malgré les inquiétudes nées des départs (Ciani, Jallet, Saïfi, Abriel). Ce Lorient de Gourcuff réputé pour jouer avec ses flèches Gameiro, Vahirua souvent bien lancées par le pied gauche de Monterrubio, une des recrues avec Sosa, Penalba, Ducasse, Mvuemba ou encore Koscielny. L’entraineur breton devrait rester fidèle à ce 4-4-2 utilisé depuis le début de saison.

Les Lyonnais ont montré de belles choses en août en produisant du jeu… plus que par un passé récent. Reste désormais à confirmer tout en progressant. Reste à gommer les imperfections entrevues pour éviter notamment de prendre des buts un peu bêbêtes. Reste à être toujours réaliste dans le sillage des recrues Bastos (1), Lisandro (2), Gomis (2). Si le Brésilien et le Français sont quasiment certains de jouer ce samedi, l'Argentin est forfait. Claude Puel récupère heureusement son capitaine Govou qui n’a pas encore vraiment débuté sa saison.

Pour le reste, l’entraineur olympien devra choisir son milieu de terrain en sachant que « ses quatre garçons » ont tous joués avec leurs sélections. Alors sera-t-il tenté d’accorder un peu de repos ? Et qui va souffler entre Makoun, Toulalan, Pjanic, Källström ? Derrière, c’est réglé… une seule question… toujours la même pour l’instant: Réveillère ou Clerc ? Enfin notons la présence dans le groupe des jeunes Seguin, Gonalons, Belfodil.

C’est reparti avec de grandes espérances et aussi, forcément, des interrogations. Il serait en effet « arrogant » d’avoir déjà des certitudes affirmées après 4 matchs de championnat et un tour de barrage. Mais le leitmotiv entendu depuis le début saison à propos de cette force collective embellie par une bonne ambiance et l’envie affichée de récupérer « son titre » nous incite à penser que ce mois de septembre peut apporter la confirmation de ce qui a été entrevu. Il y aurait alors un grand plaisir. A confirmer, sans modérations, ce samedi face aux Merlus.
Sur le même thème