masculins / PSG - OL J-2

« C’est un match particulier »

Publié le 30 septembre 2011 à 13:06 par R.B

Après la séance à huis clos du matin, Rémi Garde est venu en salle de presse… Il fut question de l’infirmerie et de tout ce qui tourne autour du match face au PSG…

 

L’entraineur lyonnais a bien fait comprendre aux différents médias que la notion de tournant, de match test ne faisait pas partie de son vocabulaire. « Je ne sais pas ce que c’est un tournant… Pour moi, tous les matchs à jouer sont un test… Il y a trois points en jeu… ». Et de développer. « Il restera beaucoup de points à prendre après ce rendez-vous. Si on perd, cela ne ternirait pas notre parcours et si on gagnait, on ne fêterait pas ce succès. Ce match est un match particulier par son contexte général… ».

Le PSG a joué jeudi soir et l’OL mardi... Il y a des absences à l’OL… « Cela pourrait se présenter mieux si j’avais un groupe au complet. On va essayer de présenter toutes nos forces actuelles. Je m’adapte. Le groupe a bien réagi pour le moment. Je m’attends à une opposition très forte du PSG ; un PSG plus version Montpellier que Bilbao. Je ne sais pas si le PSG a d’ailleurs fait une impasse face à une belle équipe de l’Athlétic. Je ne sais pas comment il a abordé ce match. Oui, on peut dire que nous avons peut-être un avantage en termes de récupération. Mais les deux équipes ont eu le même programme en septembre et je pense que le PSG avait plus de facilités pour faire des rotations que nous ».

Ce PSG qui est aux yeux de Rémi une des grosses équipes du championnat sans être forcément le favori pour le titre. « Même si on a eu déjà des éléments de réponses, on verra comme elle digère son recrutement… ».

Parmi les absences dans les rangs lyonnais, il y a celle récente de Clément Grenier. « C’est un coup dur car les autres joueurs qui pourraient évoluer dans ce registre sont absents. Et c’est dommageable car j’ai bien aimé ce que Clément a fait ». Une absence qui pourrait modifier le système de jeu ? En souriant, la réponse fut concise : « je ne sais pas… ».

Il fut encore question de lassitude éventuelle, de forces dans chaque camp dont Pastore. « Mon groupe est plus jeune. Celui du PSG, plus expérimenté. Après, on peut opposer des forces et des lacunes de chaque côté… Pastore, je l’avais suivi lorsqu’il jouait en Argentine. Je ne suis pas surpris. Il sent le jeu ; il est très technique ; il a progressé physiquement et s’est adapté au football européen. Il peut faire basculer une rencontre. Au sujet d’une éventuelle lassitude du groupe avant ce match, je n’ai pas d’inquiétude. C’est un groupe qui a envie d’aller de l’avant, d’être présent dans toutes les rencontres. Tout le monde a envie de faire un bon match… »

Sur le même thème