masculins / La semaine de Coupet

CFA: Coupet a joué 90 minutes

Publié le 08 décembre 2007 à 17:32 par R.B

Grégory Coupet a retrouvé la compétition ce samedi 8 décembre avec le groupe CFA. Le gardien international a été sollicité plusieurs fois par les Savoyards de Croix de Savoie qui se sont imposés 1 à 0…

Il est arrivé le premier, en voiture, à la Plaine des Jeux de Gerland à 13h 20. Ses partenaires ont suivi à pied dans les 5 minutes. Il est sorti aussi le premier sur la pelouse pour l’échauffement à 13h 45 avec Jo Hartock et Gilles Rousset. 25 minutes pour se mettre dans le rythme. « Il a de la chance, il n’y a pas de vent et il ne pleut Pas. Il faut que Greg prenne du plaisir. Il retrouve la compétition, c’est une étape importante… ». Gilles Rousset se comporte comme une mère poule pendant cet échauffement. Cela faisait 15 ans que Grégory n'avait pas joué en CFA, mais cela faisait surtout 4 mois et 1 semaine qu'il n'avait plus disputé de rencontres officielles. la dernière? le Trophée des Champions face à Sochaux à Gerland. Dans quelques minutes, il va retrouver cette compétition.

600 spectateurs garnissent les abords du terrain numéro 10 à l’heure du coup d’envoi. Sous le regard de Sonny Anderson, Pierre Laigle, Bernard Lacombe, Rémi Garde… et de sa petite famille, Grégory, en maillot violet et en bas de survêtementn, va toucher son premier ballon en le jouant au pied dès la 90ème seconde. « Les allez Greg… allez mon petit… on compte sur toi… » sont nombreux. Son premier arrêt véritable il l’effectue à la 7ème. Il faudra attendre la 30ème pour une belle sortie des 2 poings sur un corner suivie de 2 autres arrêts dans la foulée. A la 37ème, il ira au sol protégé par un de ses partenaires pour éviter un corner. Il plonge de nouveau 60 secondes plus tard. A la 42ème minute, un coup franc excentré côté droit va surprendre tous les Lyonnais. Les Savoyards ouvrent le score. Un but merdique… comme l’avouera le numéro Un après la rencontre.

Grégory sera nettement moins sollicité en seconde période. Mais il réalisera son plus bel arrêt de la partie à la 56ème sur une frappe dans la surface de réparation. Une chose est certaine, il n’a rien perdu dans la qualité de sa prise de ballon : pas un seul relâché ! Il effectuera 2 autres arrêts moins délicats en regardant le plus souvent ses coéquipiers pousser pour égaliser. Un face à face remporté par le gardien adverse devant Mounier à la 58ème et 2 poteaux (70ème et 84ème) s’opposeront à ces louables intentions. Pour éviter de se refroidir, «Greg » a beaucoup couru dans sa surface ; il a aussi beaucoup conseillé et replacé ses partenaires, même si parfois, il fallait qu’il demande le prénom. Une défaite imméritée au final face à un adversaire rugueux.

Après la rencontre, le sextuple champion de France a confirmé qu’il n’était pas encore à 100% ; que cela lui avait fait bizarre de se retrouver sur ce terrain avec le groupe CFA ; qu’il n’y avait pas de conclusions à tirer de ces 90 minutes ; qu'il n'avait pas eu d'appréhensions et qu'il n'avait pas pensé à son genou; qu’il avait joué parce que les entraîneurs lui avaient demandé de le faire. Aux questions insistantes de certains médias pour savoir s’il serait du déplacement à Glasgow, il a répondu que ce n’est pas lui qui décidait.