masculins / OL - Lens

CFA: Les Lyonnais chutent logiquement

Publié le 02 avril 2005 à 17:26 par R.B

[IMG5132L]Avouons le tout de suite, les jeunes messins ont logiquement battus de jeunes lyonnais « absents » individuellement et collectivement. 2 buts en seconde période ont fait la différence. Les leaders du groupe B, privés de nombreux éléments importants, étaient dans un jour sans... les Lorrains en ont profité au terme d'un match languissant...

A Lyon, Plaine des Jeux, OL 0 Metz 2 (mi-temps : 0 à 0)



OL : Hartock - Benhamida, Truchet, Ponge (puis Damiani 66ème), Youga, Beynié (puis Evoung 85ème), Hima (cap), Bettiol, Esparza, Chapdaniel (puis N'Diaye), Idangar



Avouons le tout de suite, les jeunes messins ont logiquement battus de jeunes lyonnais « absents » individuellement et collectivement. Une première période poussive, malgré deux ou trois tentatives intéressantes. Idangar frappant par exemple à côté (19ème) sur un ballon de récupération ; Chapdaniel placera un tir trop croisé (31ème) avant de se faire contrer un peu plus tard. La plus belle action collective des Gones se terminera par une belle sortie du gardien lorrain face à Bettiol (45ème). Des tentatives… mais pas de véritables occasions de but et d'actions construites. Les Grenats auront placé une tête dangereuse légèrement au dessus après un corner. 0 à 0 à la mi-temps et 45 minutes languissantes.



La seconde période débute par un sauvetage du gardien visiteur sur une reprise d'Esparza (47ème). On se dit que Robert Valette a soufflé dans les bronches de ses gars et que le message a été entendu. Sept minutes plus tard, un attaquant lorrain se fait descendre par Ponge ; le pénalty sera arrêté par Hartock. Avertissement sans frais qui relance un peu les Olympiens. Bettiol dévisse sa reprise (70ème) ; Esparza reprend au dessus un excellent débordement de Bettiol (72ème), avant de cadrer mollement sur un centre d'Idangar. Mais la maîtrise collective était à l'avantage des Messins qui n'avaient aucun mal à le faire tellement les coéquipiers d'Hima étaient le plus souvent à côté de la plaque. Et sur un corner (83ème), les maillots à la célèbre Croix de Lorraine prenaient l'avantage sur un joli coup de boule.



Le leader allait tenter de sauver la face en égalisant ; Idangar était à un cheveu de réussir, mais le gardien visiteur sortait magistralement la tête du gaucher. Dans la foulée, quasiment, le contre giclait et Hartock s'inclinait une seconde fois. Déception, bien évidement… mais sans quelques éléments importants… et sans peps ou envie… les Lyonnais ne pouvaient pas espérer grand-chose d'autre. Un match à oublier en tirant les leçons nécessaires !



R.B