masculins / centre de formation

CFA : Victoire 2-1 sur Besançon.

Publié le 15 avril 2006 à 18:41 par CC

L’Olympique Lyonnais s’est fait une belle frayeur samedi après-midi lors de la 28e journée du groupe B. Les Olympiens ont du attendre la toute dernière minute et un penalty de Grégory Bettiol pour s'imposer devant Besançon.

A la plaine des jeux de Gerland : Olympique Lyonnais bat Besançon 2-1 (0-0).
Arbitrage : Guillaume Henck assisté de MM. Da Cruz et Grosbost. 200 spectateurs.
Buts : Mounier (62e) et Bettiol (90e) pour Lyon. S. N’Diaye (81e) pour Besançon.
Avertissements : Beynié (42e) à Lyon. Golliard (35e) et Bourillon (64e) à Besançon.

OL : Riou – Faussurier, Benhamida, Paillot, Migliore – Remy, Beynié, Brugniaud (puis Valdivia, 81e), Mounier (puis Karaboué, 62e) – Cuenca (puis Chaffard, 75e), Bettiol. Entr. : Robert Valette.

Besançon : Gouget – Ba, Golliard (puis Obriot, 55e) Bourillon, Vuillerez (puis Journot)– Hamouma, Visiedo, Jeanneret (puis Djebaili, 64e) Vuillemot – N’Diaye, Gegout. Entr. : Hervé Genet.

A l’issue de la première période, le score était pourtant nul et vierge sur le terrain numéro 10. Sans être mis en danger, les Lyonnais avaient bien du mal à emballer le match. Les coéquipiers de Mourad Benhamida se créaient tout de même deux belles occasions avec une frappe de Rémy sur le gardien puis une percée côté gauche de Mounier ponctuée d’un tir sur le poteau.

La seconde période démarrait sur de toutes autres bases avec dès la 49e minute un festival côté gauche de Mounier pour un centre vers Loïc Rémy. L’attaquant lyonnais manquait complètement sa frappe malgré un but grand ouvert. L’OL accentuait sa domination avec une nouvelle accélération de Mounier mais c’est Besançon qui passait tout près de l’ouverture du score à la 57e minute : il fallait un Rémy Riou vigilant et bien inspiré pour éviter la sanction sur une frappe de Romain Hamouma. Finalement, Lyon était récompensé de ses efforts sur un exploit personnel d'Anthony Mounier à la 62e minute. Le gaucher lyonnais prenait le ballon au milieu de terrain avant d’effacer quatre Bisontins et décrocher à l’entrée de la surface une frappe du gauche imparrable. Ce but de toute beauté de Mounier (son 5e de la saison) permettait à l’OL de débloquer la rencontre et de faire un grand pas vers les quatre points de la victoire (1-0).
Dans la foulée, les olympiens s’offraient plusieurs opportunités de doubler la mise mais la réussite n’était pas au rendez-vous pour Benhamida, Bettiol, Mounier et Remy.
L’OL restait du coup sous la menace d’une égalisation de Besançon. C’est finalement ce qui arrivait sur un ballon perdu à la 81e minute : Hamouma décalait parfaitement côté gauche Souleymane N’Diaye et le Sénégalais remettait les deux équipes à égalité malgré l’intervention de Riou (1-1). Malgré ce coup de poignard, les joueurs de Robert Valette avaient le mérite de ne pas courber l’échine : Après une tête de Sandy Paillot sur l’arrête de la transversale, Lyon obtenait un pénalty logique pour une faute sur Loïc Remy en pleine surface de réparation. Un pénalty transformé avec plein de sang-froid par Grégory Bettiol (2-1). L’attaquant lyonnais signait au passage son 14e but de la saison.
Lyon pouvait souffler en décrochant son 14e succès de la saison. Une victoire importante dans la course aux phases finales des réserves professionnelles car le calendrier à venir s’annonce périlleux avec deux déplacement successifs la semaine prochaine : mercredi à Sochaux pour un match en retard de la 20e journée puis dimanche à Montpellier pour une rencontre face à un concurrent direct.
Sur le même thème