masculins / Apr�Strasbourg...

Challenge de France (1/8ème) : Sarreguemines 0-6 OL

Publié le 21 mars 2005 à 16:21

L'aventure se poursuivra contre Montpellier



Les Lyonnaises ont dominé leur huitième de finale du challenge de France de la tête et des épaules dimanche à Sarreguemines. Pourtant, si personne n'a douté de l'issue, celle-ci a pris son temps pour se dessiner. Tout s'est en effet décanté dans le dernier quart d'heure, preuve s'il en est que l'écart entre l'honneur et la D1, si considérable soit-il, n'est pas un gage absolu d'aisance.

Avec un effectif au complet, les Lyonnaises se sont senties un peu empruntées face à un groupe lorrain jeune et sans commune mesure athlétique.

« Mes joueuses se demandaient comment les aborder, confie Farid Benstiti. Devant les différences de masse musculaire, elles se sont retenues. Sarreguemines a livré un non match et fermé le jeu pour tenir. Mais il y avait tellement d'écart ! »

L'OL a donc pilonné. Solo dans son but a passé un dimanche presque trop tranquille. Il n'empêche… A la 75e minute, Sarreguemines n'avait toujours pas craqué.

« Je n'étais pas inquiet, rassure le coach. Les solutions étaient délicates à trouver car il y avait trop de monde replié. Il fallait de la patience et un peu plus d'adresse. »

Et c'est Aly Wagner qui a tourné la clé, débloquant le score d'une frappe aux vingt mètres à un quart d'heure du terme. Le milieu de terrain américain signera même un doublé alors que Christie Welsch réalisera pour sa part un triplé. Anne-Laure Perrot clôturera le festival par une sixième réalisation.

« C'est un bon test mental, admet l'entraîneur. Cela démontre que quelque soit la différence des forces, tous les matches à jouer restent à gagner. Il n'y a pas d'évidence. Mais on a produit un joli jeu, notamment en deuxième mi-temps, reçu un super accueil. On a constaté aussi que l'image de l'OL est très forte dans l'est et que le club compte beaucoup de supporters.

Maintenant, nous avons besoin de matches références pour préparer Montpellier en quart de finale le 10 avril à Gerland. »

Cela débutera dès cette semaine avec un programme fort chargée qui comprend un match amical jeudi matin à San Sébastian à la Real Sociedad. Puis le championnat reprendra ses droits dès le dimanche Condé-sur-Noireau, la lanterne rouge. Le 3 avril, les Lyonnaises sortiront encore loin de leurs bases, rencontrer Soyaux l'un des quatre ténors de D1.





La réserve sans inquiétude



L'OL2 s'est imposée sans trembler dimanche à Nancy 3-0 (1-0). Ambre Heuillard a ouvert la marque (38e). Les Lyonnaises ont poursuivi avec assurance leur marche en avant par Josserand (55e) puis Niks (70e).

Elles se sont cependant crée beaucoup d'autres occasions sans avoir été véritablement inquiétées.

« C'est une sortie satisfaisante, concède Vincent Ye, l'entraîneur. Nancy, avec beaucoup d'énergie a essayé de jouer. Le terrain en herbe très sec et bosselé nous a posé des problèmes pour poser notre jeu, mais nous avons montré un bon collectif. Et après un mois de coupure, nous avons su trouver un rythme très correct avec appels de balles, accélérations… dans des conditions climatiques idéales. »

La semaine prochaine, la réserve se rendra à Besançon en match en retard.



La trois dans l'adversité



Le derby disputé dimanche à Caluire par le groupe de Jacques Foraison est demeuré longtemps indécis. Les Lyonnaises l'ont cependant emporté 2-1 (0-0). Peu inspirées en première période, les Lyonnaises se sont heurtées à des Caluirardes très incisives, présentes aux duels et parvenant à presser très haut. En première période cependant, les occasions de but ont été bien maigres.

A la reprise, Caluire, un peu contre le court du jeu, a su tromper Guérin sur un coup franc repris de la tête par Chamalet (60e). C'est alors que l'OL s'est réveillé. Plus précises, plus vives, les jeunes Lyonnaises ont accéléré les transmissions. Puis, Emilie Gonsollin avisant Ferrapie la gardienne très en avant de sa ligne, n'hésita pas à tenter une frappe en cloche de près de 30 mètres et signer l'égalisation (1-1 (75e).

Quatre minutes plus tard, sur une action collective d'école, le centre de Taghavi trouva Remiller à la conclusion pour le but de la victoire (79e).

« Cela nous a fait du bien d'être menés, conclue l'entraîneur. Cela montre notre capacité à réagir. Mais nous n'en aurions pas eu besoin si nous avions su nous mettre dans le match tout de suite. »



Les 13 ans dominent



Les 13 ans d'Anne-Sophie Massard ont rempli l'objectif samedi à Gerland. Elles se sont imposées 6-3 face à Neuville (buts de Croes, Martin 2, Miraoui 2, Sasso).

Après un bon début de rencontre, un jeu vif en première intention, l'OL est tombé dans le faux rythme imprimé par les garçons neuvillois.

En deuxième période, malgré une nette domination des Lyonnaises, les visiteurs se sont montrés dangereux en contre-attaques.



Les Benjamines ont réalisé une bonne performance en gagnant 4-3 face à garçons de Saint-Fons. Buts d'Elodie Mauny (3) et Amélie Mahnès.





Les résultats :

Sarreguemines – OL 1 0-6

Nancy – OL2 0-3

Caluire – OL3 1-2

13 ans – Neuville 6-3

Benjamines-St Fons 4-3.



AT avec PC
Sur le même thème