masculins / OL Féminin

Challenge J-2 : Delphine Blanc

Publié le 16 juin 2006 à 17:00 par MG

SPECIAL CHALLENGE DE FRANCE. En attendant la finale Montpellier-Lyon, dimanche prochain à Aulnat près de Clermont Ferrand, olweb.fr et OLTV vous présentent les joueuses lyonnaises de ce Challenge de France. Aujourd’hui Delphine Blanc, défenseur.

Elle a eu 23 ans le 7 juin dernier et une belle surprise en début d’année 2006 en voyant son nom apparaître dans la sélection française de L’Equipe de France pour l’Algarve Cup. Ainsi, c’est aux côtés de joueuses montpelliéraines comme Laure Lepailleur, Camille Abily, Sonia Bompastor, Hoda Lattaf et Elodie Thomos, qu’elle a vécu sa première titularisation chez les Bleues pour un match Suède-France. Delphine Blanc, née à la Tronche, est, dans le groupe olympien, associée à Coralie Ducher dans l’axe de la défense.

Peux-tu me raconter ton parcours de footballeuse ?
J’ai commencé à jouer au foot à l’âge de 7ans au club de Couzon au Mont d’Or puis à Saint Cyr au Mont d’Or avec les garçons jusqu’à 15ans. C’est l’âge limite pour jouer en mixité. Par la suite, j’ai joué 4 années à Caluire en senior féminine où j’ai évolué 3 saisons en D1 et une en D2. Il y a maintenant 4 ans que j’ai rejoins le FC Lyon, qui depuis 2005 a intégré l’Olympique Lyonnais. J’ai la chance d’être au sein de l’effectif de l’équipe première. Ce parcours m’a permis d’accéder à plusieurs reprises à l’équipe de France -21ans et tout récemment à l’équipe de France A. En parallèle avec ma formation universitaire, j’ai eu l’honneur de représenter les couleurs de la France aux Universiades (Jeux Olympiques Universitaires) de Corée du Sud en 2003 et celle de Turquie en 2005.

Ta première sélection en équipe de France A, c’est un bon souvenir ?
En début de saison, j’ai été appelée par Elisabeth Loisel pour effectuer les tests médicaux à Clairefontaine. C’était une grande satisfaction de faire partie de ces 30 joueuses françaises. La veille du départ au Portugal, je reçois un appel d’Elisabeth Loisel me demandant si j’étais disponible pendant 10 jours pour participer au prestigieux tournoi de l’Algarve Cup pour remplacer une joueuse blessée. Ce fut une expérience inoubliable qui j’espère ne sera pas la dernière…

A l’OL, les joueuses de la génération FC Lyon quittent les terrains les unes après les autres. C’est un tournant selon toi ?
Il est vrai que le départ de nombreux cadres de la génération FC Lyon ces dernières années comme Marianne Grangeon, Séverine Creuzet, Emmanuelle Sykora, Cécile Locatelli… est un tournant pour le club. Mais elles ont laissé des bases solides au sein de l’équipe. Elles ont largement participé au palmarès du FC Lyon féminin. Nous essayerons d’en faire de même…

Quel regard portes-tu sur la saison de l’équipe Une, en championnat et en Challenge ?
Malgré une équipe « nouvelle », avec le départ des 5 américaines ainsi que de plusieurs anciennes, et jeune, le bilan de cette saison me semble être positif. Troisième du championnat de France de D1 et finaliste (pour l’instant !) du Challenge de France, je ne pense pas me tromper en disant que les objectifs de l’année ont été atteints. Au cours de la saison, les jeunes ont pris confiance et ont acquis de l’expérience ce qui nous a permis de monter en puissance. Je pense que c’est très encourageant pour les saisons à venir !

Comment te prépares-tu à la finale contre Montpellier ? Qui sont les Montpelliéraines ?
Pour cette finale, comme pour tous les matchs de la saison, je me prépare en respectant au mieux les facteurs nécessaires pour être performant. Sommeil, hydratation, alimentation. Malgré l’importance de cet événement, il n’est pas bon de se mettre trop de pression et de changer ses habitudes de vie une semaine avant le jour J, c’est un travail de longue durée…
Nous allons affronter une équipe très solide et expérimentée de Montpellier qui cette saison a atteint les demi-finales de la Coupe d’Europe. Cependant, nous restons sur un match nul contre elles lors de notre dernière confrontation en championnat, donc nous avons toutes les raisons de croire en nos chances.

Ton meilleur souvenir en Challenge ?
C’est sans aucun doute la victoire 4 à 3 en finale face à Montpellier en 2003,mon premier titre avec le FC Lyon. Ce fut un match plein de rebondissements, inoubliable…

Qu’espères-tu pour l’an prochain ?
Que l’on pourra davantage concurrencer les clubs de Juvisy et Montpellier pour espérer faire une Coupe d’Europe.

MONTPELLIER - OLYMPIQUE LYONNAIS FEMININ
Finale du Challenge de France 2006
Dimanche 18 Juin 16h
à AULNAT (63)

Match diffusé dimanche soir en intégralité sur OLTV, précédé de "Veille de Match" , un magazine sur l'histoire des lyonnaises en Challenge de France.
Sur le même thème