masculins / OL Féminin

Challenge J-4 : Cécile Locatelli

Publié le 14 juin 2006 à 12:31 par MG

SPECIAL CHALLENGE DE FRANCE En attendant la finale Montpellier-Lyon, dimanche prochain à Aulnat près de Clermont Ferrand, olweb.fr et OLTV vous présentent les joueuses lyonnaises de ce Challenge de France. Aujourd’hui Cécile Locatelli, défenseur.

Cécile, dit Cèç, est la plus ancienne de l’équipe, descendue des pistes enneigées iséroises (elle skiait en équipe de France) pour intégrer le FC Lyon en 1992. Originaire de Grenoble, ancienne « stoppeur de choc » pour l’Equipe de France A (49 sélections), championne de France, vainqueur du challenge à deux reprises, Cécile Locatelli a vu partir la saison dernière quelques unes de ses partenaires de jeu. Aujourd’hui, à 35 ans, il semblerait que ce soit son tour de quitter les terrains. Responsable de la formation au sein de la section féminine de l’OL, elle compte à présent se concentrer sur ces missions d’encadrement et de recrutement des futures joueuses de l’OL féminin.
Cette saison, auprès de l’équipe une, elle est restée le joker de luxe, un renfort 7 fois utilisé par Farid Benstiti en championnat. Son poste de prédilection est le côté droit de la défense, mais elle sait assurer l’essentiel sur la gauche comme en fin de saison lorsque Emilie Gonssollin, blessée, a du rester en tribune contre Compiègne.

C’était ton dernier match à la Plaine des Jeux dimanche ? C’est bel et bien fini ?
Oui c’est bel et bien terminé (malheureusement). Il faut tourner la page, mais que c’est dur ! Place à la jeunesse ! Même si je pense encore avoir des réserves, je préfère finir sur une bonne impression. J’aurais aimé faire partie de cette nouvelle génération, mais l’âge à sa raison et il faut mettre un terme à cette belle aventure ! Les mentalités ne sont plus les même, et je ne veux pas faire l’année de trop, c’est important pour moi de bien terminer ma carrière.

Y penses-tu depuis que tu as quitté la pelouse après le match face à Compiègne ?
De temps en temps, mais il y a une échéance tellement importante dimanche que je n’ai pour l’instant pas le temps d’y penser.

Quelle reconversion souhaites-tu t’offrir ?
Grâce à l’OL TV je vais pouvoir vivre ça encore de l’intérieur en commentant les matchs et apporter quelques idées et quelques histoires sur le foot féminin. Et puis je reste éducatrice au sein de l’OL, puisque j’aurai toujours en charge les sections sportives.

Quel bilan fais-tu de cette saison pour l’OL Féminin ? Et plus personnellement de ces années de football à Lyon ?
Un bilan mitigé ou nous avons limité la casse avec un effectif très jeune. J’étais là pour remonter la moyenne d’âge ! Mais finir à la 3ème place est un résultat honorable ! C’est bien pour le groupe et cela a permis aux jeunes d’acquérir de l’expérience.
Pour ma part, cette dernière année m’a permis de finir progressivement ma carrière ! En ce qui concerne mes années à Lyon, çà reste mes plus belles années, au niveau du palmarès (3 titres de championne de France et je l’espère 3 titres de challenge de France) mais je n’oublierais pas Grenoble qui a été pour moi une étape importante vers le haut niveau, CLAIX, où j’ai tout appris du football et surtout où je me suis construite un état d’esprit avec des entraîneurs et des dirigeants en or et bien-sûr le club du Gua avec les garçons dans lequel j’ai appris à aimer le football et le sport collectif.

[IMG40678#R]Beaucoup de joueuses « cadres » ont donc mis un terme à leur parcours avec Lyon depuis l’an dernier. La relève est-elle prête ?
Oui je pense, cette année j’avais 4 joueuses des sections sport-études qui ont participé régulièrement aux rencontres de D1, et les 16 ans forment un groupe solide pour l’avenir du club. Maintenant c’est aux joueuses de 23, 25 ans de prendre le relais.

La finale du Challenge de france sera disputée dimanche. Comment t’imagines-tu cette journée ?
Une journée idéale où je pourrai offrir la coupe de France à mon papa pour la fªte des pères. Et surtout où je ne ferais pas de passes décisives ! (Rires. Référence à la passe en retrait trop courte pour sa gardienne Aurore Pegaz en demi finale, passe qui avait été interceptée par une attaquante adverse).

Que doit-on craindre des montpelliéraines ?
Leur puissance offensive redoutable et leur parfaite maîtrise technique ! C’est une belle équipe.

Lyon a-t-elle les moyens de remporter cette finale comme en 2003 ?
Oui nous sommes une équipe de coupe et sur un match tout est possible, le groupe a vraiment envie et j’espère que les copines pour le dernier match de ma carrière pourront m’offrir ce privilège.

Ton meilleur souvenir de Challenge ?
La première finale gagnée contre Montpellier au Creusot !

MONTPELLIER - OLYMPIQUE LYONNAIS FEMININ
Finale du Challenge de France 2006
Dimanche 18 Juin 16h
à AULNAT (63)

Match diffusé dimanche soir en intégralité sur OLTV, précédé de "Veille de Match" , un magazine sur l'histoire des lyonnaises en Challenge de France.


[IMG40679#C]
Sur le même thème