masculins / Finale OL - Potsdam

CHAMPIONNES D'EUROPE !!!

Publié le 26 mai 2011 à 22:48 par EC

Les Lyonnaises l'ont fait : elles sont championnes d'Europe ! Après une partie où elles sont apparues supérieures aux Allemandes, la revanche de l'année dernière a cette fois-ci tourné en faveur des joueuses de Patrice Lair, en gagnant 2 à 0 (buts de Renard et Dickenmann).

C'était LA revanche, LA finale, ou plutôt THE finale puisque ce match entre l'OL féminin et le Turbine Postdam se déroulait à Londres, dans l'enceinte du Craven Cottage habituellement occupée par le FC Fulham.

Et le match ne débute pas de la meilleure des manières pour les Lyonnaises. Les Allemandes ont le ballon, font tourner et les Lyonnaises courent après. Et, à la 5e minute, les joueuses de Bernd Schroder se créent une première occasion : un centre venu de la gauche atterrit au deuxième poteau pour une Kerschowski seule, mais Sarah Bouhaddi parvient à détourner en corner. Puis, cinq minutes plus tard, deuxième alerte : une balle en profondeur arrive dans les pieds de Mittag, parvient à tirer mais Sarah Bouhaddi détourne une nouvelle fois. Mais Mittag était signalé hors-jeu, un hors-jeu... inexistant.

Ces deux alertes ont au moins eu le mérite de réveiller les Lyonnaises qui arrivaient alors à entrer prendre le jeu à leur compte, et même à toucher le poteau sur un corner rentrant de Louisa Necib (12e) ou à fortement inquiéter Sarholz avec le festival de Lotta Schelin côté droit, crochet et frappe du gauche juste à côté (16e), ou la frappe de Camille Abily difficilement stoppée (18e), ou encore Lotta Schellin, toujours du gauche (20e). Et à la 27e minute, sur un corner côté droit botté au second poteau par Sonia Bompastor, Henry remet de la tête devant le but sur Lotta Schelin qui frappe, mais son ballon est repoussé sur... Wendie Renard qui parvient à mettre le ballon au fond des filets ! 1 à 0 pour l'OL !

La rencontre se poursuivait sur la même intensité jusqu'à la mi-temps avec quelques piques de chaque côté sans toutefois être très dangereuses, à l'image de ce 3 contre 2 manqué par Elodie Thomis dans les arrêts de jeu. A la pause, les Lyonnaises mènent donc 1 à 0 face à des Allemandes au physique impressionnant, mais, logiquement, plus limitées techniquement que les Françaises.

La deuxième période débute comme la première, à la différence que la nuit avait terminé sa tombée : par des occasions allemandes, notamment une tête (46e) de Kerschowski qui, bien que seule aux six mètres, manque totalement sa reprise.

Et, après l'heure de jeu, quand la fatigue commençait à se faire ressentir et que les espaces apparaissaient, les Allemandes bénéficiaent d'une occasion en or avec Bajramaj qui était seule dans la surface après un centre à ras terre. Mais elle n'a pas su en profiter.

Tout comme Mittag dans la minute qui suit, qui seule - une nouvelle fois - à trois mètres du but, n'a pas pu profiter d'une erreur de Wendie Renard. L'OL l'échappait belle à deux reprises en une seule minute. Et alors que des "Qui ne saute pas n'est pas Lyonnais" retentissent à Craven Cottage, Patrice Lair effectuait son deuxième changement : Eugénie Le Sommer remplaçait Elodie Thomis (72e), quelques temps après que Lara Dickenmann ait remplacé Louisa Necib (55e). Le match prenait une tournure étrange : de plus en plus d'espaces, quelques occasions, mais une sorte de faux-rythme.

Et, à la 83e minute, Lotta Schelin, pourtant un niveau au-dessus de toutes les autres joueuses, manque le 2 à 0 après être passée devant la gardienne allemande après un centre.

Mais, deux minutes plus tard, Eugénie Le Sommer centrait côté droit. Au deuxième poteau, Lara Dickenmann hérite du cuir, contrôle du pied droit et enchaine avec une magnifique frappe croisée du gauche qui termine en lucarne ! 2 à 0 pour l'OL !!!

Le rêve de Jean-Michel Aulas et Patrice Lair se réalise enfin : Sonia Bompastor soulève la coupe, et l'OL Féminin est champion d'Europe ! Exceptionn-ELLES !

 

Composition OL féminin :
Bouhaddi - Renard, Georges, Viguier, Bompastor (c.) - Henry, Abily, Cruz - Thomis (Le Sommer, 72e), Schelin, Nécib (Dickenmann, 55e).

Composition Turbine Potsdam :
Sarholz - Henning, Peter Schmidt - Kemme, Kerschowski, Ziezt, Odebrecht - Wesely, Bajramaj, Mittag.

Photos

OL - Postdam

9 photos

Sur le même thème