masculins / OL 7 - Werder Br� 2

Champions League et soirées de gala

Publié le 09 mars 2005 à 09:57 par R.B

[IMG4921L]Soirées de gala à chaque rendez-vous européen à Gerland cette saison. Soirées inoubliables… Manchester, Fenerbahçe, Sparta, Werder. 4 rencontres différentes… qualité, suspense, réalisme, émotion… 4 matchs de haut niveau pour l'ensemble de l'œuvre olympienne. De la folie… du spectacle… de l'émotion… générant l'excitation d'autres rendez-vous toujours plus loin dans cette compétition. Gerland est définitivement une grande place européenne...

Soirées de gala à chaque rendez-vous européen à Gerland cette saison. Soirées inoubliables… Manchester, Fenerbahçe, Sparta, Werder. 4 rencontres différentes… qualité, suspense, réalisme, émotion… 4 matchs de haut niveau pour l'ensemble de l'œuvre olympienne. De la folie… du spectacle… de l'émotion… générant l'excitation d'autres rendez-vous toujours plus loin dans cette compétition. Gerland est définitivement une grande place européenne. Ils ont dominé puis souffert contre les Mancuniens ; ils sont allés au bout de leur générosité face aux Turcs ; ils furent lumineux contre les Tchèques avant de laminer ces Allemands battus presque avant de jouer. Puissance et grâce ; joie et sérieux ; jeunesse et expérience… les qualificatifs vont bientôt manquer pour tenter de décrire ces prestations. Le trio infernal du milieu reconstitué a pesé une fois encore sur les débats. 3 perles en or massif dans des styles différents, liens admirables entre les lignes. L'animal... le monstre... l'artiste... Dans l'ordre et le désordre. Athlétiquement, il est acquis que cet OL ne craint plus personne. Rouleau compresseur… formule un… mélange explosif d'ingrédients différents et complémentaires, le Champion de France a changé de planète. Et il manquait Cacapa et Réveillère…



Face au Werder Brême, l'OL a réuni 38 922 spectateurs, son record de la saison. Wiltord a marqué 3 buts et rejoint Anderson (Bruges 2001-2002), Caveglia (Bruges 98-99), Lacombe et Maillard (Differdange 74-75) et Combin (Olympiakos 63-64) dans cette performance toujours rare. La différence ? Il est le seul à l'avoir faite en Champions League !



Les Lyonnais ont marqué hier soir leur 18ème but à domicile en 4 rencontres. 7 buts contre les Allemands en 13 tirs dont 9 cadrés !



R.B

Sur le même thème