masculins / Masculins

Christophe Baudot : "J'ai été très vite séduit par le projet mis en place à l'OL"

Publié le 14 février 2017 à 14:41 par YM

Christophe Baudot est officiellement devenu le nouveau médecin de l'Olympique Lyonnais. Pour OLWEB, il est revenu sur son parcours et sur son arrivée dans la capitale des Gaules.

Son parcours

J’ai exercé le métier de médecin à l’OM pendant 9 ans et demi. Auparavant, j’étais au sein du staff de l’équipe de rugby de Bordeaux-Bègles et de l’équipe de France de rugby des moins de 21 ans, pendant 5 cinq ans, avec un de mes amis lyonnais.

Son arrivée à Lyon

Mon arrivée s’est très bien passée. J’ai quitté Marseille au mois de décembre, j’avais déjà émis le souhait de partir de l’OM auparavant. Je suis repassé par Bordeaux, la ville dont je suis originaire, pendant 2 mois. Quand j’ai été contacté par le staff de l’OL et le président, qui est un vrai bâtisseur, j’ai été très vite séduit par le projet. Je n’avais plus qu’à connaître la ville, que je ne connaissais pas vraiment. Avec mon épouse, on est venu trois-quatre jours et on a vraiment été charmés.

Son intégration à l’OL

Je suis arrivé il y a 48h et j’ai reçu un super accueil de la part du staff, des joueurs et de mon confrère, Emmanuel (Orhant). Je suis dans de très bonnes dispositions et je démarre en étant heureux. C’est un petit monde le football. On se connaît, on se respecte. Parfois, il y a des débordements en-dehors. Mais, à l’intérieur, on se respecte tous malgré l’adversité. Je connaissais l’effectif avant de venir.

Ses rapports avec l’effectif et le staff

Je connais Mathieu (Valbuena) depuis qu’il est tout jeune. C’est avec grand plaisir que je retrouve tous des joueurs comme lui ou Nicolas (Nkoulou) et Jérémy (Morel). Mathieu, je le soignais déjà à 13-14 ans, quand il était à Bordeaux. J’ai découvert l’effectif de façon beaucoup plus personnelle et j’ai eu un accueil vraiment sympathique. J’ai déjà l’impression d’être à la maison. Emmanuel m’aide car ça ne se fait pas en 24h. Il a fait un super boulot et poursuit son accompagnement pendant 3-4 jours. C’est dans l’esprit de la maison, ça symbolise bien l’idée que l’on se fait de l’OL. C’est un très gros club avec un esprit de famille à l’intérieur.

Le départ à Alkmaar

Se déplacer avec l’équipe fait partie des satisfactions qu’offre ce métier. On part demain matin pour défier l’AZ Alkmaar, dont je suis les résultats depuis quelques semaines. On prend les choses très au sérieux et les déplacements font partie de la vie commune, ils permettent de mieux se connaître.

Les infrastructures

Le Parc OL est un stade merveilleux, lui et le Vélodrome sont deux joyaux dans le paysage du football français. Ils correspondent à ce que le football français veut devenir. On prend du plaisir à jouer dans ces stades. Ça va devenir ma deuxième maison. Quand je suis venu pour rencontrer les dirigeants il y a un mois, le stade était en pleine nuit. C’était féerique !

...

. SON PARCOURS .

Médecin de l'équipe de France de décathlon : 1995 - 1998.

Médecin de l'équipe de tennis du Maroc en Coupe Davis : 1999 - 2004.

Médecin de l'équipe de rugby de Bordeaux-Bègles : 1995 - 2006.

Médecin de l'équipe de France de rugby U21 : 2001 - 2006.

Médecin de l'Olympique de Marseille : 2007 - décembre 2016.

...