masculins / Stage de Tignes

Cinquième journée de stage: endurance sur le terrain

Publié le 14 juillet 2006 à 16:00 par R.B

Changement de décor ce 14 juillet. Les Lyonnais ont retrouvé le terrain. D'abord, sans ballon le matin, puis avec en milieu d'après-midi

Après la journée dédiée au VTT et Rafting, les joueurs olympiens, sans les membres du staff, ont eu droit à une soirée libre. Au petit matin du 14 juillet, Jo Bats taquinait le poisson dans la quiétude du lac. Sous les coups de 10h 30, la troupe lyonnaise avait rendez vous au stade pour une séance d’endurance sans ballon. Pas le temps d’entendre le cri des marmottes ; pas le temps de voir les cavaliers, les ailes volantes ou encore le magnifique parcours de golf. Robert Duverne avait tout préparé pour faire transpirer ses ouailles. Au menu de la Fête Nationale ? Un sérieux échauffement avant un travail en ateliers. 4 différents placés à chaque bout du terrain. Les copains de Cacapa se coltineront les 4 en 6 rotations, soit une quarantaine de minutes sans quasiment souffler. Inutile de dire que les têtes et les organismes sont concentrés uniquement sur l’effort à fournir. Le temps? Incertain avec une prévision d'orages pour la suite de la journée.

« Allez les gars, on puise dans le mental ; concentration sur ce que vous faites et sur la qualité du travail. Pas question de lâcher… ». Patrice Bergues, Jo Bats, Rémi Vercoutre encouragent, félicitent, poussent au dépassement de soi. Les visages traduisent la violence des efforts. Après l’Iseran, la descente de l’Isère en bateau pneumatique, cette matinée n’est pas un cadeau. A la fin, Rémy Vercoutre pourra « balancer » entre 2 gouttes de sueurs : « Et bien, une bonne chose qui n’est plus à faire… ».

Pour retrouver le calme, quelques minutes d’étirements avant de regagner le bus OL. De nombreux spectateurs attendent le groupe pour immortaliser un bref instant ; photos, signatures, deux ou trois mots échangés. Il est l’heure de retrouver l’hôtel Montana. A 17h, les Olympiens reviendront sur cette pelouse avec , enfin,
l’objet de leur désir : un ballon de football.

[IMG40754#C]