masculins / MHSC 1 OL 0

Circonstances atténuantes

Publié le 16 janvier 2012 à 09:07 par R.B/S.G

Dans l’Hérault, l’OL a enregistré sa 7ème défaite en championnat… Une mauvaise opération, mais comment faire mieux ? Match retour…

 Certes il y a de la déception inhérente à la défaite et aux pâles tentatives offensives olympiennes. 3 frappes, par exemple, dont aucune cadrée. Cela faisait une éternité que le septuple champion de France n’avait pas rendu une copie aussi mièvre : 0 frappe cadrée le 7 avril 2010 à Bordeaux en LDC ; 3 frappes, le 2 août 2008 à Bordeaux en Trophée des Champions.

Mais sincèrement l’OL pouvait-il lutter en déplacement contre le dauphin du PSG ? Evidemment, il manquait trois éléments importants dans les rangs héraultais en raison de la CAN remplacés avantageusement par Stambouli ou encore Cabella. Alors comment jouer son jeu à fond en présentant une défense qui n’avait jamais joué ensemble ? 4 joueurs dont deux milieux de terrain ; 4 joueurs pour 74 matchs de L1 dont 53 pour le seul Gonalons. Un milieu de terrain sans véritable élément défensif. Ne parlons pas de performances, mais plutôt d’équilibre fragilisé face à une excellente formation. Comment avoir des repères indispensables?

Et franchement, est-ce manquer de respect à ceux qui ont évolué à la Mosson que l’OL était trop handicapé ? Ne serait-ce pas plutôt manquer de respect aux titulaires habituels que de le passer sous silence. Réveillère, Cris, Lovren, B. Koné, Gourcuff, Gomis, Dabo, Mensah… Excusez du peu !

Il fut aussi question de fraicheur après les deux matchs de coupes disputés précédemment. L’OL semblait manquer de gaz pour inquiéter les coéquipiers de Giroud. Cette rencontre, il aurait fallu la jouer comme un match de Coupe… Les Lyonnais n’en avaient pas, à priori, les moyens. Les nombreuses absences n’ont pas offert à Rémi Garde la possibilité de faire tourner comme il l’aurait voulu.

 Des circonstances atténuantes sur ce match. Cependant, des interrogations plus généralement sur les dernières prestations olympiennes, même celles juste avant la trêve (Evain, VAFC). Interrogations sur le jeu proposé dans son ensemble. Cela a été souvent compliqué. Il a fallu des tripes, des exploits ou comportements individuels pour s’en sortir comme face au LOSC. Rien n’a été facile. Peut-être la résultante, une fois encore des pépins accumulés depuis le début de saison. Dans ces conditions, l’OL n’a pas de marge par rapport à de nombreux adversaires en sachant que de toutes les façons la concurrence serait plus rude au départ pour diverses raisons.

L’OL a donc subi sa 7ème défaite en championnat, sa 2ème de rang. Il voit le PSG s’éloigner, le MHSC prendre ses distances. Certes le podium est toujours à un point, mais la concurrence est de plus en plus féroce avec Rennes, l’OM, l’ASSE, voire le TFC. Aux Lyonnais de bien récupérer en ne jouant qu’un match par semaines dans les 15 jours qui viennent avant de se lancer dans un nouveau marathon de tous les dangers. Cela passe forcément par le retour des nombreux absents.

Sur le même thème