masculins / Tignes 2009

Claude Puel et Cris devant la presse

Publié le 07 juillet 2009 à 10:00 par BV

Claude Puel et Cris se sont exprimés hier (avant l'annonce de l'accord entre l'OL et Porto concernant le transfert de Lisandro Lopez) devant la presse. Il a été grandement question du mercato.

Claude Puel :

L’OL n'a pas encore recruté, cela constitue-t-il un handicap ?
Quand on est entraîneur, on aimerait avoir le plus vite possible son groupe définitif de façon à peaufiner un collectif, à mettre un dispositif en place. Cela n’a actuellement pas trop d’incidence puisqu’on travaille surtout le physique mais ce stage aurait été intéressant pour accueillir et intégrer les nouveaux éléments. Cela n’est pas possible, on s’adapte donc en espérant que, dans les prochains jours, le mercato va se décanter.

Comment expliquez-vous que l’OL vende mais ne recrute pas ?
On a vendu Kader (Keita) et Karim (Benzema). On connait l’importance qu’avait ce dernier dans l’effectif ; on est très exigeants sur les recrues ciblées, sur les joueurs susceptibles de venir nous rejoindre. Il est donc normal que leurs clubs veuillent les garder, comme tous les bons éléments. En tout cas, on y travaille beaucoup et j’espère que l’on va pouvoir finaliser cela assez vite.

[IMG43384#R]Comprenez-vous l’inquiétude des supporters ?
Bien sûr. Karim (Benzema) est parti ; on savait ce qu’il représentait pour le collectif. De plus, on n’a pas encore recruté. Il est donc normal que les supporters soient inquiets mais on peut leur assurer qu’on travaille sur des éléments qui sont susceptibles de nous maintenir en haut de l’affiche sans minorer les ambitions de l’OL. On a également déjà de très bons joueurs, on ne part donc pas dans l’inconnu. Et à voir la motivation des joueurs lors de ce stage, je dirais qu’on est sur la bonne voie.

Combien de recrues espérez-vous ?
Entre 2 et 4.

Où en est le dossier Loïc Rémy ?
Les discussions ont été arrêtées.

Un échange Grosso – Trézéguet a été évoqué. Qu’en est-il ?
Ce n’est pas d’actualité. On fera le point avec Fabio lorsqu’il reviendra, le 13 juillet. C’est toujours un joueur de l’OL.

Anthony Mounier a longtemps été annoncé à Nice. Est-ce toujours d’actualité ?
Il n’y a pas de discussions avec Nice.

[IMG43570#L]L’OM semble avoir terminé son recrutement. Cela constitue-t-il, selon vous, un avantage ?
Oui, c’est un avantage. Bordeaux est également au complet. Les Girondins et l’OM vont être costauds, ils ont annoncé la couleur : ils gardent leurs joueurs et se renforcent à certains postes. Ce sont des clubs qui n’avaient pas beaucoup de recherches à effectuer sur le plan offensif. Nous, nous avons ciblé ce type de joueurs, or c’est toujours plus difficile à faire venir.

Le départ de Benzema a-t-il laissé un grand vide dans le groupe ?
Avec Juninho et Benzema, on perd deux éléments qui ont été décisifs lors des deux dernières saisons. Il sera important de combler ces manques par un collectif peaufiné et de meilleure qualité.

Quel regard portez-vous sur le mois d’août qui attend l’OL ?
C’est très, très costaud. On va disputer sept matches en trois semaines avec notamment le tour préliminaire de la Ligue des Champions et des matches internationaux. C’est toute la difficulté de cette période : retrouver de la « caisse » tout en étant capable de répondre présent sur le terrain très tôt car on a des échéances primordiales.


[IMG43571#R]Cris

Commencez-vous à avoir vos habitudes, ici à Tignes ?
Oui, tout se passe bien. Il y a de l’enthousiasme, on travaille tous les jours. Le groupe est très motivé. C’est une bonne chose que de faire une telle préparation physique avant un championnat que l’on sait très dur. Il faut surtout bien travailler « dans la tête ». On est prêts, on est bien concentrés, on sait qu’on va jouer le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Cette semaine est donc très utile pour unir un peu plus le groupe. On a perdu deux grands joueurs comme Karim (Benzema) et Juni mais, pour l’instant on se sent bien. On sait que le groupe est très fort. On sait que le président et le coach ont ciblé entre deux et quatre joueurs susceptibles de nous rejoindre et constituer une équipe encore plus forte.

Le fait que l’OL n’ait pas recruté vous inquiète-t-il ?
Non. On n’est pas inquiets, on sait que le club va bientôt recruter. Il faut bien réfléchir et attendre le bon moment, on ne peut pas recruter n’importe quel joueur. Il devra venir pour jouer. Il devra être un gagnant, prêt à souffrir. Cette année, il faut changer de mentalité. L’année dernière, on a laissé tomber le championnat durant les deux derniers mois. On ne peut plus reproduire cela.

Mais la Ligue des Champions va arriver très vite…
On a le temps. Le plus important est de posséder une base, c’est ce que l’on a, car on possède des joueurs internationaux, expérimentés. On possède des joueurs susceptibles de remplacer les partants. Les recrues vont également faire du bien.
Sur le même thème