masculins / bilan

Claude Puel et le début de saison

Publié le 02 septembre 2009 à 16:30 par R.B

L’entraineur lyonnais a dressé un bilan du mois d’août, un bilan satisfaisant. Morceaux choisis… Vous retrouverez l’interview de Claude Puel dans OL System ce mercredi, jeudi et vendredi…

LES SIX MATCHS

Pas de doute, Claude a apprécié la double confrontation face à Anderlecht. « A Gerland, nous avons étouffé cette équipe belge, nous l’avons empêché de jouer et nous avons réussi une prestation de haut niveau. Je pense toujours qu’Anderlecht est une bonne équipe. Au retour, elle n’a pas su comment nous prendre. Elle ne savait pas si elle devait attendre ou nous prendre à la gorge. Nous avons fait la différence, après le match était terminé. Au passage, l'OL est la première équiipe française à avoir gagné sur la pelouse du club belge. Parmi les autres rencontres, nous avons connu un début de match difficile à Auxerre avant de faire la différence contre le cours du jeu. Puis nous avons déroulé notre jeu comme nous le souhaitons. Contre Nancy, nous avons souffert en début de seconde période. Nous avons fait un bon match contre Valenciennes, mais n’avons pas su nous mettre à l’abri par manque de réalisme. Au Mans, l’équipe a montré du caractère pour revenir au score en fin de match ».

ANALYSE GENERALE

« Je suis évidemment satisfait de ce mois d’août en terme de résultats et de jeu. Ce n’était pas évident avec un tel programme d’autant qu’il a fallu se préparer pour les échéances du mois et aussi pour la suite. Ce mois m’a conforté dans ce que je pensais que nous pouvions faire, même si nous en sommes au début du marathon. Le groupe est à l’écoute, il vit bien. Dans le jeu, nous sommes sur la continuité de notre fin de saison en mai qui nous avait permis d’assurer la 3ème place, tout en ayant une nouvelle approche sur ce que l'on doit faire après avoir perdu le titre de champion. Est-ce-que je me sens plus à l’aise cette saison ? C'est différent. La saison dernière, le groupe manquait d'équilibre en étant trop dépendant de certaines individualités. Pour l'instant, je sens le groupe plus réceptif, plus à l'écoute, plus mobilisé... ». Quand on dit à l'entraineur que la manière actuelle est plus plaisante que la saison dernière, celui ci répond: "à la fin, les gens retiennent ce qu'ils veulent. Mais il ne faudrait pas oublier que nous avons été lourdement handicapés par toutes les blessures qui ont affecté le groupe... Cette saison, le groupe est plus équilibré. On a un effectif de qualité, mais on devra éviter les blessures, les fatigues, les suspensions. Des promesses? Je ne promets rien... un collectif, c'est tellement fragile"

LES RECRUES

« Leur intégration a été rapide. C'est rare de voir cela. Mais le club a bien travaillé en ayant recruté très tôt et en ayant bien ciblé ses besoins. Nous avons pris deux joueurs du championnat de France (Gomis et Bastos), un Français qui revient au pays et un Argentin qui était en Europe depuis plusieurs saisons. Et je ne parle pas de leurs qualités ».

LES DEPARTS DE GROSSO ET MOUNIER

« C’était compliqué qu’ils ne se produisent pas. Le seul souci, c’est que ces départs se produisent fin août. La Juventus voulait Fabio. Comment empêcher Fabio de partir ? Il était devenu la doublure de Cissokho. Il a une Coupe du Monde à jouer… Pour « Antho », nous ne pouvions pas dire non à un garçon irréprochable dans son comportement et qui va bénéficier de plus de temps de jeu. C’est bien pour la suite de sa carrière. Et puis, nous avons le choix pour les joueurs de couloirs. Qui pour remplacer Aly au poste d’arrière gauche ? Anthony Réveillère peut jouer à ce poste. Il y a Kim Källström, Kolo ou encore Gassama. Un Joker ? On verra. Et puis, il y a des contraintes réglementaires qui restreignent les choix ».