masculins / OL - Lille J-3

Claude Puel et le LOSC

Publié le 15 octobre 2008 à 10:17 par R.B

Claude Puel retrouve ce samedi le LOSC, une équipe qu’il a entrainée pendant 6 saisons. De ses années lilloises, il met d’abord en avant l’aventure partagée…

Bien sûr, il se souvient dans le moindre détail de chacune des 6 saisons. Il se souvient que tout a commencé en 2002-2003 sur une incompréhension, comme il dit. Le club, qui venait de disputer la Ligue des Champions, avait perdu pendant l’été ses meilleurs joueurs et le budget était passé de 50M d’euros à 19M ! « Il a fallu cravacher, faire le dos rond… repartir sur d’autres bases ». Au fil du temps, le travail, la ténacité vont payer. Sans oublier son refus de quitter le Nord pour le Portugal et Porto où on lui proposait la succession de Mourinho en 2004-2005. « Cela a fédéré le groupe… ».

Du coup, le LOSC grimpe dans la hiérarchie hexagonale, termine 2ème (2004-2005) et 3ème (2005-2006). Il goûte de nouveau à la Ligue des Champions et se qualifie en 2006-2007 pour les 1/8èmes de finale où il est éliminé, quelle frustration, par Manchester United. «Après cette élimination, on a lâché dans nos têtes et nous avons reculé au classement en championnat ; le groupe s’est dispersé, chacun pensant à son avenir personnel… ». Le bâtisseur a du retrousser une nouvelle fois les manches pour repartir avec des jeunes et pour un nouveau cycle. « Je savais que le début de saison 2007-2008 serait difficile. Mais après 6 mois compliqués, l’équipe est repartie. Le travail a été récompensé ; un nouveau groupe a été modelé. Il l’a prouvé et le prouvera… Il a terminé à un point d’une place européenne ».

Que retient-il alors de ces saisons ? «En priorité l’Aventure. Cela a été une aventure globale d’équipe. On s’est tous battus pour construire le Centre d’entrainement, pour le projet du Stade, pour les résultats sportifs. Le club est désormais sur les rails. Oui, une grande aventure partie de rien. Nous avons réalisé de grandes choses avec des bouts de ficelle et des gens qui aimaient le club. Et les joueurs ? De nombreux ont été importants à diverses périodes. Certains ont prouvé que l’on pouvait éclater à 24/25 ans. Des jeunes ont explosé. La patience à l’égard des uns et des autres a été déterminante. Nous avons pris des risques. Cela valait la peine de le faire. C’est aussi important pour un club de pouvoir s’appuyer sur la formation. »

[IMG42403#R]Quand on fait la liste des joueurs lancés dans le grand bain de la L1 par Claude Puel le Lillois, on en dénombre 12 actuellement encore au LOSC (Debuchy, Dumont, Fauvergue, Cabaye, Francquart, Rami, Plestan, Chejou, Lebbihi, Ewane Elong, Hazard, Vandam). 2 sont aujourd’hui à l’OL (Bodmer et Makoun). Et on ne parle pas de ceux qui ont quitté le club nordiste (les frères Robail, Fortuné, Tahirovic…) ou encore des joueurs étrangers (Keita, Tavlaridis, Vitakic, Schmitz, Bastos,Lichsteiener, Manchev…) quasi inconnus en France. Au total, le chiffre de ces débutants doit approcher la quarantaine !

A-t-il eu plus de complicité avec ces joueurs qu’il a lancés ? « Je ne suis pas complice avec les joueurs que j’entraine, car je leur demande beaucoup. Je suis très exigeant avec eux… Mais, j’ai gardé des contacts avec des joueurs que j’ai entrainés, même de mon époque monégasque ». Ce match face au LOSC sera-t-il particulier ? « Je pense qu’il le sera pour les Lillois. Il y a beaucoup de joueurs qui me connaissent. Ce sera un peu le match de l’année pour eux. Moi, je connais leurs qualités… ».



 



Sur le même thème