masculins / Bilan Novembre

Claude Puel et le mois de novembre

Publié le 03 décembre 2009 à 17:29 par R.B

L’entraineur lyonnais est revenu sur le mois de novembre de son équipe. Une interview que vous pourrez retrouver dans OLSystem…

D’une façon générale, l’entraineur olympien a qualifié ce mois de novembre d’insuffisant en terme de résultats et de qualité de jeu. « Après Liverpool et Marseille où nous nous sommes beaucoup employés pour revenir au score en luttant jusqu’au bout, il y a eu cette trêve internationale qui a dispersé une grande partie du groupe. Ce match contre l’OM, il m’avait plu pour plusieurs raisons, même si nous avons encaissé quatre buts après phases arrêtées. Nous avons payé notre manque de concentration… Pour le reste, j’ai apprécié notre état d’esprit, notre qualité de jeu concrétisée par  plusieurs actions remarquables à l’image du but de Michel Bastos… Et puis après la trêve, il y a eu  ce match décevant à Grenoble. Je ne pensais pas que l’on pouvait descendre aussi bas dans notre expression. Ce match nous a certainement pénalisés, fragilisés pour la fin du mois de novembre… même si nous avons bien fini à Florence où nous aurions pu égaliser. Après contre Rennes, on a vu ce qui n'allait pas comme le fait d'avoir par exemple une équipe coupée en deux par moments..."


"Nous n'avons pas eu

le temps de travailler"

 

Des joueurs absents pour raisons internationales, des joueurs absents pour blessures, des joueurs revenants après blessures… est-ce-que se sont des excuses pour expliquer ce mois de novembre ? « Je n’ai pas envie de m’étendre sur ce sujet, même si ces facteurs ont joué. C’est factuel. Nous n’avons pas eu le temps de travailler ou très peu tous ensembles. Les joueurs sont revenus avec des états différents selon qu’ils aient joué ou non, qu’ils aient gagné ou non… avec leurs sélections. Alors on est allé à l’essentiel. Mais ces résultats n’ont pas entamé ma confiance dans mes joueurs, mon groupe. Je sais ce qu’il peut faire ; je sais ce que peuvent faire les joueurs. On l’a vu notamment en août et en septembre où tout le monde disait que nous jouions bien, que nous avions réussi notre recrutement. J’ai envie de dire que cette saison, les résultats dépendent de nous et pas de l’adversaire que nous rencontrons à condition que tout fonctionne ».

A la fin du mois de novembre, Claude Puel n’a pas changé d’idée sur ce championnat de France. « Il est serré. On sait que le dernier peut battre le premier. On sait que de nombreuses équipes peuvent être difficiles à jouer lorsqu’elles ont bien travaillé. On l’a vu à Grenoble… Il faut désormais réenclencher la marche avant avec dès dimanche un match important à Lille. On a vraiment bien travaillés cette semaine. J’espère que cela se traduira dimanche… »

Sur le même thème