masculins / Bilan

Claude Puel et le mois d’octobre

Publié le 13 novembre 2009 à 16:44 par CC

L’entraîneur lyonnais revient sur un mois d’octobre particulier, marqué par les deux premières défaites en match officiel, mais aussi des performances de premier plan à Liverpool et à Saint-Etienne. Un bilan à retrouver dès lundi prochain dans OL System...

L’OL aura connu encore un mois des plus chargés : cinq rencontres auront été jouées entre le déplacement au stade Bollaert de Lens le 3 octobre et la visite à Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne le 31 octobre. Cinq matchs qui auront livré des scenarii bien différents. « On retient de cette période que nous avons perdu nos deux premières rencontres. C’est évidemment rageant, confie Claude Puel, mais on ne peut pas comparer la défaite de Sochaux à celle de Nice. C’est avant tout notre revers à Gerland face à Sochaux qui me reste en travers de la gorge. Nous avions l’occasion de porter notre avance à quatre points et de faire le break. Au final, on a montré un visage que je n’imaginais pas. »

L’entraîneur lyonnais aura vécu tout de même de belles soirées au cours de ce mois d’octobre : « A Lens, on a su répondre présent avec une équipe remaniée quelques jours seulement après un match de Ligue des Champions. » Lyon l’aura emporté à deux autres reprises à l’extérieur : « A Anfield, on a fait un gros match, on a été à la hauteur de l’évènement. Les joueurs ont livré une seconde mi-temps extraordinaire, une prestation de très haut niveau dans l’approche, le contenu et la manière. Ce soir-là, tous les joueurs ont livré la même partition. »

Si l’entraîneur lyonnais n’en est pas à sa première victoire de premier plan sur la scène européenne (Au stade de France face à Manchester United et à San Siro face à Milan AC), il reconnaît un caractère particulier à cet exploit du 20 octobre : « Le scénario est magnifique. On est bien physiquement, les joueurs ont du caractère et les remplaçants apportent des choses. »

Claude Puel ne boude pas son plaisir d’avoir gagné le derby, son deuxième succès en autant de déplacements avec l’OL à Geoffroy-Guichard : « Après deux défaites consécutives en championnat, le groupe a montré qu’il n’était pas atteint. A l’issue d’une première mi-temps difficile, les joueurs ont su desserrer l’étreinte pour remporter une victoire légitime. La rentrée gagnante de Bafé Gomis est symbolique. »