masculins / LOSC - OL J-2

Claude Puel : "On a un bon groupe, on le prouvera"

Publié le 04 décembre 2009 à 14:46 par BV

Vous avez longuement discuté avec les joueurs mardi avant l’entraînement. Vous avez senti que cette mise au point était nécessaire…

Ce ne fut pas une remise en cause, au contraire. Ce fut une réunion qui a eu le mérite d’être objective sur nos performances afin de bien se remettre au travail et redéfinir les bases de notre jeu pour avancer, car le plus important, c’est le jeu. Cette semaine, on a pu travailler avec tout le groupe. On a eu deux séances pour retrouver nos repères, tactiques notamment. La dernière fois que nous avions pu le faire, c’était au mois d’octobre. Cette remise à niveau était importante tant du point de vue physique que psychologique. On s’était dispersés lors de la trêve internationale qui nous a fait mal. On s’est mis à la faute lors de la reprise à Grenoble, cela nous a fragilisés. Il était donc important de se concentrer sur notre jeu et non sur le « qu’en dira-t-on ». L’objectif était de ne pas se disperser, de repenser notre jeu. On doit être assez matures pour analyser nos manques objectivement et ne pas se laisser gagner par autre chose. Il ne faut pas verser dans le catastrophisme. On doit être sûrs de nous.

L’OL a encaissé pas mal de buts lors de ses derniers matches. Cela vous inquiète-t-il ?

C’est un tout. On doit retrouver ce que l’on avait su bien faire lors des mois d’août et septembre. On doit retrouver de la cohérence, de la spontanéité, des prises d’initiative, retrouver notre jeu tout simplement. On a montré notre potentiel lors de pas mal de rencontres mais on a également mis en évidence que l’on avait des choses à corriger comme notre irrégularité, les approches de match face à des équipes moins bien classées. Le match, c’est la conséquence de ce que l’on a mis avant dans la concentration, la préparation. Après la trêve internationale, on n’a pas été performants dans ce domaine-là. La plupart de nos concurrents n’ont pas été trop sollicités pendant cette trêve alors qu’on a eu 13 joueurs sélectionnés. On a ensuite fauté pour reconcentrer tout le monde. C’est sur ces aspects-là que l’on doit vraiment progresser.

Comment qualifieriez-vous le mois de décembre qui attend l’OL ?

Super intéressant. C’est un mois dont rêve tout compétiteur. On est dans le vif du sujet. On va jouer des équipes de calibre. On a une première place en Champions League à assurer. On a envie d’y être. On sait que Lille est une belle équipe. C’était à mes yeux un outsider en début de saison. C’est une équipe qui se projette très vite vers l’avant, qui est très solide et généreuse. C’est un bon match pour repartir sur des bases saines et retrouver nos fondamentaux. Les points ne seront que la conséquence de ce que l’on mettra dans notre jeu.

Quel regard portez-vous sur la progression des recrues ?

On a réussi notre entame de saison et on a perdu en novembre le fil de notre jeu pour diverses raisons. Tout club connait des passes difficiles, il faut les passer le mieux possible. Mais cela ne touche pas uniquement les recrues mais tout l’effectif avec des joueurs qui montré en novembre des états de forme dissemblables. Il y avait trop de différences entre les joueurs. Mais on est optimistes pour la suite parce que l’on sait que l’on a de bons joueurs, un bon groupe. On le prouvera.

Comment analysez-vous le début de saison de deux anciens Lillois, Makoun et Bastos ?

Je n’aime pas faire des analyses individuelles. Jean a fait un dernier mois de qualité. Michel a été moins bien depuis la blessure qui l’a handicapé. Il avait mal sur ses frappes pendant assez longtemps, même encore maintenant. Cela l’a empêché de se libérer complètement. Je suis content de ces deux joueurs comme je suis content de mes joueurs en général.

Pensez-vous vous renforcer dans le domaine défensif lors du mercato ?

Ce n’est pas d’actualité pour le moment mais rien n’est fermé.