masculins / OL - Auxerre J-2

Claude Puel "On est passé à autre chose"

Publié le 03 mai 2010 à 19:45

A deux jours de la rencontre OL/Auxerre, le coach de l'Olympique Lyonnais a répondu aux journalistes lors du point presse.

Dans quels domaines la victoire face à Montpellier a-t-elle fait du bien ?
Déjà au niveau comptable. Il y avait très peu de marge et très peu de matches, c’était donc doublement important. Il était également important de se relancer psychologiquement, de rentrer dans la bataille. C’est très costaud d’être parvenu à se remobiliser très vite sur le championnat. Maintenant qu’on y est, il faut y aller à fond. Le plus dur est à venir. Auxerre aura deux jours de récupération supplémentaires, c’est pas mal. On a de plus pas mal de blessés, ce qui nous empêche de pouvoir davantage faire tourner. Tous les matches vont être disputés et serrés. On va les enchainer, ce n’est pas plus mal, on est ainsi dans le feu de l’action. C’est une petite ligne droite, avec peu de récupération, mais on n’en a pas besoin.

L’objectif de cette fin de saison est-il de remporter tous les matches restants ?
On peut toujours spéculer mais le plus important, c’est le match d’Auxerre. Après, on verra. Après l’élimination en Ligue des Champions, l’important était de réamorcer la pompe. On est maintenant passé à autre chose, on est complètement dans le championnat. Après une grosse déception, l’important est de se montrer en capacité de rebondir. On a été constants dans le courage et dans le caractère. C’est ce qui a fait la différence.

Combien de points vous manquent-ils pour être assuré, selon vous, de terminer sur le podium ?
Il faut se préparer à gagner tous nos matches, on évitera ainsi les calculs. Il ne faut pas compter sur les autres. Avoir son destin en mains permet de tracer sa route. Il nous reste trois matches à disputer à domicile mais on sait que cela ne signifie pas forcément trois points à chaque fois.

Après son élimination de la Ligue des Champions par Barcelone la saison dernière, l’équipe s’était effondrée. Où situez-vous ses progrès cette saison ?
Cela se situait un peu plus loin, en amont de la fin de saison dernière. Il avait fallu un stage à Evian pour ressouder et redonner envie à tout le monde de remettre le bleu de chauffe. L’année dernière, la Coupe d’Europe représentait tout. Les joueurs sortaient de 7 titres, seule la Ligue des Champions avait de l’importance. Une fois celle-ci abandonnée, il fallait remettre les joueurs en ordre de marche, c’était pratiquement une petite dépression. L’aspect psychologique est très important dans une équipe. Tout ce que l’on a vécu l’année dernière nous a servi cette saison ; comme ce que l’on a vécu durant notre demi-finale de coupe d’Europe doit nous servir l’année prochaine, c’est pourquoi on a envie d’ y revenir.

Que pensez-vous de l’AJ Auxerre ?
C’est une équipe capable de subir sans rompre, de décocher des flèches à tout moment avec Jelen. Elle met de la qualité dans son jeu, ne fait pas n’importe quoi. Ils sont actuellement en confiance. Ils mettent beaucoup de densité physique et de qualité dans leur jeu. Ils ont leur propre style. Chacun sait ce qu’il a à faire et le fait bien. C’est une équipe qui a une bonne maitrise du jeu, capable de jouer court puis d’accélérer, avec Pedretti à la manœuvre, et de faire la différence par une passe, un appel, en développant un jeu direct pour trouver leur attaquant axial. Ils ne jettent pas le ballon. Cela peut paraitre simple mais c’est très efficace. Jelen est un plus pour Auxerre. Ils sont toujours orphelins lorsqu’il n’est pas là.

Comment interprétez-vous les propos de Michel Bastos qui a déclaré au sujet de rumeurs qui l’annonçaient partant de l’OL la saison prochaine qu’il souhaitait rester ?
Je n’ai pas eu vent de ces rumeurs. Je ne sais donc pas qui a pu lui rapporter de telles rumeurs. Il connait une première saison à l’OL convaincante. Il est passé de Lille où il connaissait tout le monde à l’OL où il avait très naturellement une remise en question à faire, avec plus de concurrence, plus de pression, d’attente. Pour une première saison, en termes de buts, d’efficacité et de passes, c’est pas mal. Il sait ce que j’attends de lui en termes de volume de jeu et de régularité. Il est sur le bon chemin. Bien sûr qu’il sera avec nous la saison prochaine. Ce sont des rumeurs infondées.

Pensez-vous que l’OM va être champion ?
Il faudrait une catastrophe pour qu’il ne le soit pas. De plus, tout leur réussit, à l’image de Bordeaux la saison dernière. Ils sont dans une dynamique positive, ce n’est qu’une question de jours. Notre match à Marseille fut un tournant dans leur saison. Cette équipe fut également débarrassée assez vite de la Coupe d’Europe, ce qui lui a permis de jouer le championnat à fond.

Sur le même thème