masculins / Pendant la trêve

Claude Puel : "Sentir une cohésion de groupe"

Publié le 26 juin 2008 à 17:30 par BV

Première partie de l’entretien accordé par Claude Puel à OL TV. Le nouvel entraîneur général de l’Olympique Lyonnais évoque sa prise de contact avec le groupe, la préparation d’avant-saison et la situation de l'effectif.

Il y a une semaine, vous êtes devenu le nouvel entraîneur général de l’OL. Comment se passe votre adaptation ?

"Ca se passe bien. Il y a beaucoup de travail pour prendre connaissance des rouages du club, de son fonctionnement, pour connaitre les gens et les voir évoluer. Il y a pas mal de sollicitations de part et d’autre, notamment pour mettre en place la saison à venir, préparer les matchs amicaux et les stages, toutes ces choses qui sont importantes et qui n’avaient pas pu être anticipées (avant son arrivée)."

Comment se déroule votre prise de contact avec le groupe ?
J’apprends à connaitre les joueurs. J’apprendrai encore à les connaitre et ils apprendront également à me connaitre dans mon mode de fonctionnement, dans mon coaching, dans ma façon d’évoluer en tant qu’entraîneur. Ce que je demande, c’est beaucoup de respect car j’ai beaucoup de respect pour les joueurs, des relations tout à fait normales, des règles de vie et une vie de groupe, tout simplement. En ce début de saison, et notamment au travers des stages, ce qui est important c’est de sentir une cohésion de groupe, des affinités. C’est lors de cette préparation que naissent les bases d’une équipe et d’un groupe.

Comment va se passer la préparation d’avant saison ?
Il est dommage de ne pas pouvoir accueillir tout le monde à Tignes ; les internationaux ne reprendront en effet que le 15 juillet. On va faire deux préparations différentes, spécialisées, un travail ciblé. C’est dommage car on ne pourra pas travailler les automatismes avant cette date. La chose positive durant ce premier stage (à Tignes) c’est que nous allons pouvoir recueillir pas mal d’informations sur les jeunes du centre de formation afin de mieux les connaitre et de les intégrer dans le groupe professionnel. Nous ferons ensuite le point avec chacun d’entre eux à la fin de ce premier stage. Mais il faut déjà leur montrer, à travers leur venue, qu’on a un œil sur eux et qu’on l’aura tout au long de la saison. On fera ensuite certainement un second stage avec l’ensemble du groupe, dans la dernière ligne droite de la préparation. Il faudra, dans un laps de temps très court, remettre en forme les internationaux qui ont été beaucoup sollicités et qui doivent être opérationnels pour le début du championnat. C’est la problématique de ce début de saison, mais qui est propre à tous les grands clubs.

Il avait à un moment été question d’un éventuel stage aux Etats-Unis. Avez-vous abandonné cette idée ?
Avec le président, on a constaté que la tenue de ce stage était très problématique et dangereuse au niveau de la préparation, notamment pour les internationaux qui reviendront le 15 juillet. Leur préparation foncière aurait été presque nulle. On se serait mis en gros danger sportivement pour le début de saison. Dans ces cas-là, la priorité va à l’aspect sportif et à la forme car on se doit d’avoir des résultats. Il n’y aura donc pas de tournée mais des matchs amicaux intéressants à jouer.

La presse parle actuellement beaucoup d’un éventuel départ de Sébastien Squillaci. Avez-vous eu l’occasion d’en parler avec lui ?
Il a des velléités, il m’en a fait part. C’est un joueur que je connais bien, que j’ai connu à Monaco. On connait sa qualité et son état d’esprit qui sont très importants. A l’heure actuelle il est chez nous. Un club notamment s’intéresse à lui mais il n’y a encore rien de concret. Pour moi, il est toujours lyonnais. Nous verrons dans les prochains jours l’évolution de son dossier. Il est vrai que s’il devait nous quitter, un joueur arriverait. Je ne tiens pas trop à rentrer dans les détails, à évoquer la situation de chacun mais il n’y aura pas beaucoup d’évolutions ni de bouleversements. Certains joueurs peuvent prétendre à évoluer sous d’autres cieux mais ils ne seront pas forcément remplacés car nous avons un effectif qui, à certains postes, est assez important. Cela se fera au cas par cas, de façon très ciblée.

Quand espérez-vous terminer le recrutement ?
J’espère que nous aurons notre groupe sous la main à la fin du mois de juillet. Bien que le mercato dure durant tout le mois d’août, il sera alors temps de peaufiner notre collectif. Attendre d’éventuels renforts serait dommageable pour notre début de saison. On va donc essayer d’avoir, à la fin du mois de juillet, toutes les réponses et tout le groupe à notre disposition. L’objectif est de bâtir un groupe cohérent et compétitif.

Voir l'interview de Claude Puel (1ère partie)