masculins / PSG - OL J-2

Claudio Caçapa : "Ce n’est que du bonheur"

Publié le 14 avril 2006 à 14:15 par BV

A 2 jours du déplacement au Parc des Princes, le capitaine de l'Olympique Lyonnais revient sur l'ambiance au sein du groupe rhodanien, la rencontre contre le PSG et les derniers matchs de la saison.

Comment allez-vous regarder le match de Bordeaux ?
Très normalement. Toutefois, si Bordeaux perd ou fait match nul, nous ferons probablement quelque chose. Nous ne sommes pas supporters de Lille. Nous espérons simplement que Bordeaux n’aille pas y gagner.

Dimanche, vous allez rencontrer le PSG. Pour beaucoup de membres du groupe il s’agira d’un match particulier. Le ressentez-vous ?
Tout à fait. Pour le coach comme Joël (Bats), qui ont travaillé là bas, cela constituera un instant particulier. Nous allons essayer de réaliser un gros match. Contre le PSG, c’est toujours une rencontre particulière. Pour toutes ces raisons, même champions samedi soir, nous jouerons avec beaucoup d’envie.

En cas de victoire dimanche, les derniers matchs de la saison ne comporteront plus beaucoup d’enjeux. Comment allez-vous les aborder ?
Ces dernières rencontres ne seront pas des matchs amicaux mais des instants très importants surtout pour les joueurs se rendant à la coupe du monde. Quelques uns doivent encore faire leurs preuves dans l’espoir de convaincre leurs sélectionneurs respectifs. Il reste 5 matchs, on va tous les disputer avec la même intensité que si nous avions encore besoin de points.

Attachez-vous de l’importance à la chasse aux records ?
Oui. On voulait réaliser le doublé. Malheureusement, désormais c’est impossible. On va donc se concentrer sur ces records et le titre. Le titre serait bien plus qu’un lot de consolation. Etre champions pour la 5e fois consécutive serait énorme. Personne n’a jamais réalisé cette performance. On a l’occasion de marquer l’histoire mais pas simplement l’histoire du club : l’histoire du championnat de France. C’est très important pour nous.

Lorsque vous êtes arrivé à Lyon, vous imaginiez-vous vivre autant de moments de bonheur ?
Sincèrement non. Lorsque je suis arrivé, l’OL n’avait jamais été sacré champions de France. Dimanche, nous pourrions connaître ce bonheur pour la 5e fois. Pour moi ce n’est que du bonheur. Nous ne sommes pas très nombreux dans le championnat de France, mais également en Europe, à avoir remporté 5 titres.

Comment avez-vous vécu cette dernière semaine ?
Très normalement. Nous nous sommes bien entraînés. Malheureusement nous avons été éliminés de la coupe par l’Olympique de Marseille. A l’exception de cet échec la semaine s’est déroulée tout à fait normalement.

Il n’y a plus aucune coupe à gagner. Le titre est presque acquis. Comment est l’ambiance dans le groupe ?
L’ambiance entre nous est toujours parfaite. C’est l’élément le plus important de notre groupe. Il ne faut surtout pas la gâcher. Nous sommes forcément un peu abattus et tristes car nous avons été éliminés de peu en Champions League et en Coupe de France. Toutefois nous sommes des joueurs expérimentés qui savent que ces désillusions sont propres au football. Quelques jours après l’élimination, les moments joyeux reviennent. Nous recommençons à rire entre nous. Nous prenons de nouveau du plaisir à être ensemble. Nous allons désormais essayer d’être champions le plus vite possible. Et pourquoi pas dès dimanche.

Sur le même thème