masculins / Finale CDL

Claudio Caçapa : «Des images qui resteront pour toujours »

Publié le 12 avril 2012 à 20:18 par NF

Claudio Caçapa, était l’invité d'OL System ce jeudi soir. Il est notamment revenu sur ses souvenirs de la victoire en 2001 mais aussi sur la finale qui attend l’Olympique Lyonnais, samedi.

Arrivé durant l’hiver de la saison 2000-2001, prêté par l’Atletico Mineiro, Claudio Caçapa a six mois pour convaincre l’OL de l’acquérir définitivement. Sa bonne humeur gagnera d’emblée le staff lyonnais. Mais sa carrière prit un nouvel élan, un soir de mai 2001. Titulaire en défense centrale, aux côtés de son compatriote Edmilson, « Captain Claudio » perfore la défense Monégasque sur une montée rageuse. Après un double une-deux avec Steve Marlet, le défenseur Lyonnais, marqua d’un lob astucieux face au portier adversaire, Stéphane Porato. Une joie qui restera gravée dans la mémoire de tous les supporters lyonnais. « J’ai voulu aller tout droit. Mais je me suis pris le filet » rigole l’ancien numéro 5 de l’OL. « Sur le moment, je pensais à mon contrat. Je savais que j’allais signer pour longtemps à Lyon. »

Un but qui marqua le début de l’histoire d’amour entre le club rhodanien et le joueur brésilien. « Je discutais beaucoup avec Sonny Anderson pour savoir si j’allais rester au club. Je ne voulais pas rentrer au Brésil, car la presse m’aurait pris en grippe. » C’est la tête dans les étoiles que Claudio Caçapa se rappelle de la magie du Stade de France : « Dès que je suis rentré dans le stade, j’ai regardé où se trouvait la tribune lyonnaise. C’est une enceinte qui représente la finale. Mais une finale n’est belle que si tu la gagnes. Ce sont des images qui resteront pour toujours. »

La finale qui attend les Lyonnais, samedi, fait saliver celui qui a remporté six titres de champion de France avec l’OL. « Quand j’ai vu que l’OL accédait à la finale, j’ai directement dit à ma femme « je vais à Lyon ». C’est magique de retrouver ce stade onze ans après ».

Alors que les joueurs de Rémi Garde se rendent à Paris pour tenter de remporter un premier titre depuis 2008, Claudio Caçapa donne des conseils aux Gones : « c’est un cadeau de disputer une finale. Sur le terrain, les joueurs doivent avoir la rage de vaincre. Quant à moi, je serai dans la tribune à les supporter. »

Sur le même thème