masculins / OL - AJA J-2

Claudio Caçapa :"Je vais supporter l'équipe"

Publié le 20 janvier 2006 à 14:30 par BV

Jeudi 19 janvier, fin de l’entraînement, un silence pesant règne sur Tola Vologe. Tous les joueurs se rassemblent autour de <b>Claudio Caçapa</b> tordu de douleur au sol. Le capitaine lyonnais se relève avec difficultés et quitte ses partenaires, la main derrière la cuisse gauche.

Depuis la saison 2003-2004, chacune de ses grimaces déclenche l’inquiétude de l’ensemble des supporters olympiens. La faute à un sort qui semble s’acharner sur le natif de Lavras.
Dès le 30 Août 2003, il inaugure face à Guingamp une incroyable série de matchs manqués pour cause de blessure. Malgré des retours réguliers, il rate 32 matchs durant cette saison 2003 – 2004 et ne participe qu’à 15 rencontres. Le 9 novembre 2003, le tout frais capitaine lyonnais déplore déjà les souffrances de son corps : « je commence à prendre l’habitude des blessures comme celle-ci. J’espère qu’il n’y en aura pas d’autres par la suite (OLWEB.fr) »…
La saison suivante n’exaucera pas ses vœux. Le 30 octobre 2005, il est victime d’un tacle terrible du Strasbourgeois Keita. Après une brève tentative de retour face à Monaco le 18 février 2005, il ne retrouve son brassard qu’au début du mois d’avril. Bilan d’une saison une nouvelle fois tronquée : il rate 26 matchs et ne participe qu’à 27 rencontres.
Depuis la saison 2003-2004, le capitaine lyonnais a donc déjà manqué 58 matchs en raison de blessures et n'a participé qu'à 78 rencontres. La blessure intervenue jeudi devrait malheureusement équilibrer un peu plus ce terrible ratio. Malgré la malchance qui semble s’acharner, Claudio veut rester optimiste :
« J’ai malheureusement un claquage à la cuisse gauche mais c est une blessure qui peut arriver à tout le monde. Il faut l’accepter. Elle intervient à un mauvais moment car je me sentais bien ces derniers temps. Je vais tout faire pour être disponible le plus vite disponible. Les médecins m’ont affirmé que mon absence devrait avoisiner les 6 à 7 semaines mais j’espère que je serai guéri plus vite. Désormais je dois bien me soigner, à base de physio matin et soir, et supporter l’équipe. J espère qu’elle va continuer de  bien marcher car, pendant mon absence, il n'y a que des grands matchs qui arrivent, tant en championnat qu’en Champions League.
Je vais manquer la revanche face au PSV. Ce match de la saison dernière entre nous et les Hollandais est dans toutes les mémoires. Ce n’est bien sûr pas un bon souvenir. A l’époque, on avait réalisé une très bonne partie à Eindhoven. On avait cru pouvoir gagner et passer en demi-finales mais malheureusement l’arbitre avait oublié un penalty dont on parle encore sur Nilmar. Aujourd’hui il ne faut pas avoir de regrets et bien préparer cet affrontement car je suis persuadé qu’on a la possibilité de les faire tomber cette année ».
Concernant le nom de son remplaçant pour exercer la fonction de capitaine, Claudio avoue ne pas connaître son identité :" Le coach décidera mais normalement le brassard devrait échoir à Sydney puisque l’année dernière il était le second capitaine. Toutefois le coach peut très bien nous résever une petite surprise".
Sur le même thème