masculins / Nantes - OL J-2

Claudio Caçapa : "On refuse la défaite"

Publié le 02 août 2006 à 16:00 par BV

A deux jours du match d'ouverture à Nantes, Claudio Caçapa nous confie ses objectifs pour la saison 2006/2007 et rappelle la philosophie du groupe olympien au sein duquel la bonne ambiance constitue une force groupe : jouer pour la gagne.

Claudio, pour la 5e saison d’affilée, la saison débute avec un trophée…
En effet, comme depuis 5 ans, on a bien démarré avec cette victoire dans le trophée des champions. J’espère que l’on va également bien commencer le championnat contre Nantes. Pour être à nouveau sacrés champions de France, il nous faut bien démarrer le championnat. Ce sera difficile à l’image de la rencontre que nous avions disputée là bas en championnat la saison dernière.

Votre entame de championnat sera d’autant plus difficile que sur vos 4 premiers matchs, vous vous déplacerez 3 fois.
C’est sûr, les matchs sont toujours plus difficiles en déplacement. En début de championnat, la difficulté est encore accrue. Par la suite, nous serons amenés à disputer d’autres matchs difficiles c’est pourquoi il faut bien commencer dès ce déplacement à Nantes.

… toujours habités par ce refus de perdre qui vous a accompagnés toute la saison dernière ?
Nous n’aimons pas la défaite. On la refuse même. Chez nous ou hors de nos bases, nous jouons toujours de la même façon : pour la gagne.

Quel est l’objectif de cette saison. Le 6e titre constitue-t-il l’objectif numéro 1 ?
Tout à fait. Comme l’ont dit le président et le coach, le 6e titre demeure l’objectif prioritaire même si nous désirons d’autres trophées. La Coupe de France et pourquoi pas la Champions League. Mais pour y parvenir, il faut être bien en championnat.

Juninho rappelait qu’il fallait être humble et ne pas croire que cela allait être facile. Est-ce également votre avis ?
Non, il ne faut surtout pas croire que ce sera facile. On sait bien que les matchs se gagnent sur le terrain et non en dehors. On n’a jamais vu une équipe gagner avant de jouer. Nous le savons. Nous connaissons nos responsabilités. Nous entrons toujours sur le terrain pour donner le maximum. J’espère que cette saison, nous aurons la même envie, sinon plus envie encore, que la saison dernière pour gagner le 6e titre.

A votre avis, qui pourrait vous empêcher d’être champions ?
Je ne sais pas mais une chose est certaine : nous allons jouer pour être champions. Il y a plusieurs bonnes équipes dans le championnat. Le PSG dispose d’un bel effectif. Il y a aussi Monaco, Marseille, Bordeaux ou Lille. Pas mal d’équipes peuvent nous embêter mais nous n’avons pas pour habitude de trop regarder les autres équipes. Nous sommes avant tout concentrés sur nous.

[IMG39715#R]Les mondialistes vont revenir dans l’équipe au fur et à mesure. Quand, à votre avis, l’OL disposera-t-il de son visage définitif ?
C’est difficile à dire. Les internationaux sont rentrés plus tard. C’est à nous tous de bien nous entraîner. C’est la raison pour laquelle nous sommes tous en stage durant 3 – 4 jours. Pour nous améliorer sur les plans tactiques et physiques mais également pour nous retrouver tous ensemble.

Leur absence sera-t-elle si pénalisante pour la rencontre face à Nantes ?
Les joueurs présents ont montré lors du trophée des champions qu’ils pouvaient « faire quelque chose » et j’espère qu’à Nantes nous serons encore mieux que lors de ce match contre le PSG. L’équipe est bien entendu moins forte sans les internationaux mais les nouveaux et les jeunes ont montré que l’OL n’était pas simplement une équipe de 11 joueurs mais un groupe très fort. Notre force réside dans l’ambiance qui règne entre nous. Elle est très bonne. C’est cette ambiance qui constitue la première source de notre force. Par la suite, lorsque le coach fait appel aux remplaçants, ils rentrent pour faire la différence mais chaque membre du groupe sait qu’il est important pour le club.

Est-ce une fierté de repartir pour cette nouvelle saison avec le brassard de capitaine ?
C’est toujours un privilège. C’est déjà un privilège pour moi d’être ici. C’est également un privilège d’être 5 fois champion de France et c’est une fierté supplémentaire de porter le brassard.
Sur le même thème