masculins / Rennes - OL

« Pas quelqu’un qui lâche comme ça »

Publié le 31 janvier 2014 à 11:00 par SC

Clément Grenier s’est dit impatient de jouer cette fin de saison qui attend les Lyonnais. Le rythme effréné des matchs ne lui fait pas peur. Durant ce point presse, il a rendu un bel hommage à Juninho, un modèle pour lui.

Il était bien présent à Tola Vologe à quelques heures de la fin du mercato. Clément Grenier a confirmé durant le point presse de ce vendredi matin qu’il restait à Lyon. « Je pense que je serai là. Dans le foot tout va très vite, mais je n’ai pas l’intention de partir…Ce n’était pas une priorité, même si les propositions de grands clubs on y réfléchit ». Le milieu de terrain sait qu’il lui reste de belles choses à vivre ici et que ses ambitions personnelles dépendent de sa fin de saison : « Je ne suis pas quelqu’un qui lâche comme ça. L’OL n’était pas à sa place, on commence à l’être…J’avais envie de rester ici pour penser à mes objectifs personnels…La Coupe du Monde est un de mes objectifs ». Il aura beaucoup d’occasions de se mettre en évidence pour l’atteindre.

Une folle série de neuf matchs en 29 jours attend les Lyonnais. Pas suffisant pour effrayer le joueur de tout juste 23 ans. Ce dernier est prêt. « J’ai envie de jouer tous les matchs. Le coach fera des choix mais je préfère être sur le terrain…On a décidé de jouer toutes les compétitions à fond, c’est une richesse pour le club. On est le seul à tout jouer encore ». Pour cela, Clément Grenier est confiant quant aux qualités de l’ensemble des éléments de l’équipe. « On n’est pas que onze…J’espère que le groupe restera au complet. Il faut avoir tout le monde pour cette fin de saison excitante et intéressante ». L’OL peut notamment compter sur un duo d’attaque en pleine bourre. « Alex et Bafé sont en forme et nous apportent beaucoup, aussi défensivement. Ils pèsent beaucoup sur les défenses. Il y a aussi Jimmy qui rentre et qui est décisif ». Avant de s’attarder un peu plus sur les grosses performances de son pote. « Alex est épanoui et heureux de jouer à son poste. Il n’a jamais lâché. Sa réussite ne me surprend pas. Il a toujours été adroit devant le but ». Les Lyonnais auront assurément besoin des deux joueurs formés à l’OL pour faire sauter le verrou rennais.

Leur prochain adversaire connaît des moments compliqués « Rennes n’est pas bien en ce moment. Mais, il est toujours compliqué d’aller jouer là-bas. C’est une équipe irrégulière mais ils sont toujours capables de faire de gros matchs ». Gourcuff, à cause d’une petite gêne musculaire, est incertain pour le déplacement chez son ancienne équipe. Clem pourrait retrouver une position haute dans ce fameux milieu en losange. « C’est un poste que j’apprécie beaucoup. Mais j’aime bien aussi jouer aussi un peu plus bas. Cela me permet de progresser dans d’autres domaines…C’est une position qui demande beaucoup d’efforts, on est obligé de se sacrifier et d’être un peu moins décisif devant mais c’est important ». Dimanche, il devrait aussi avoir les clés pour les coups-francs.

Le natif d’Annonay est revenu sur cet exercice si particulier. « C’est une question de confiance, de cycle aussi. Il faut être au top physiquement…J’essaie de les travailler. Il y a des jours où on a les chaussures à l’endroit et d’autres jours à l’envers ». Lui, il les avait tout le temps à l’endroit. Juninho, qui a marqué 100 buts avec l’OL dont 44 coups-francs, a annoncé la fin de sa carrière hier, le jour de ses 39 ans. Le Maestro a toute l’admiration du jeune Lyonnais. « C’est un modèle pour tout le monde par son professionnalisme, son charisme. Je regardais des vidéos de ses coups-francs. C’était un meneur d’homme. Je voulais lui rendre un hommage. Un des plus grands joueurs du club. Il a marqué l’histoire du championnat…Je ne l’ai pas assez connu longtemps. J’aurais aimé encore plus apprendre de lui. Il n’y a pas de secret il faut travailler, il avait le génie en plus. Même les grands joueurs ont besoin de travailler, c’est pour ça que c’est un exemple ». Juninho avait trouvé l’ouverture contre Rennes, c’était lors de la saison 2003-2004. Clem sait ce qu'il lui reste à faire…

Sur le même thème