masculins / OL 4 - PSV Eindhoven 0

Clerc : "On ne doit avoir peur de personne"

Publié le 09 mars 2006 à 20:05 par BV

<b>Comment va votre cheville ?</b><br /> J’ai un gros hématome au dessus de la cheville. J’ai pris un gros coup mais la cheville n'est pas touchée. J’ai revu les images hier soir. Elles sont assez impressionnantes mais heureusement pour moi, il y eut plus de peur que de mal.

Avez-vous refait le match avec vos coéquipiers ?
Non pas trop. On était bien entendu très contents de cette victoire mais on désire avant tout ne pas refaire la même erreur que contre Rennes. Souvent la transition est difficile entre un match de Champions League et un match de championnat.
On pense donc déjà à la rencontre contre Metz afin de se replonger au plus vite dans le championnat. Petit à petit on va se tourner vers ce prochain rendez-vous et on sera prêts samedi.
Face à Metz, cela va être un match compliqué. On devra conserver la solidarité qui fait notre force. Il faudra faire très attention. Ils sont très en forme ces derniers temps. On se devra donc de rester extrêmement concentrés et bien organisés. Etre présents dans les duels et effectuer beaucoup de courses seront indispensables si on veut atteindre nos objectifs.

Qu’est ce que Fred a fait de sa tétine ? Je ne sais pas. Avant le match, j’ignorais qu’il en était muni. Il nous l’avait bien caché. Il a inscrit un superbe but après une feinte de frappe exceptionnelle. Tout le monde attendait qu’il marque après la naissance de sa petite fille. Je suis donc ravi pour lui.

Pensez-vous au tirage au sort des quarts de finale de la Champions League?
Bien sûr c’est dans un petit coin de notre tête. Dès demain nous serons fixés.

Qui souhaiteriez-vous rencontrer ?
Je n’ai pas de préférence. Il ne reste plus que des grandes équipes. Il faut peut-être éviter Barcelone car il s’agit d’un effectif actuellement très au dessus. Les affronter constituerait un rêve de gamin mais le plus tard possible. Plutôt en finale qu’en quart. Il reste encore d’autres très grandes équipes pour vivre de belles affiches. Le Milan AC ou encore la Juve constituent de grosses cylindrées. Quoi qu’il arrive, on devrait être bien servis.
On ne doit avoir peur de personne car sur deux matchs tout peut arriver. En quart de finale, toutes les équipes peuvent postuler à la victoire finale comme on l’a vu lors des dernières éditions au cours desquelles les vainqueurs étaient des challengers. Je n'ai qu'un désir : il serait préférable de recevoir au match retour.
Une certitude : si on veut passer ce quart de finale, on devra continuer à jouer de la sorte.
Sur le même thème