masculins / Nice 1 - OL 0

Comme un avertissement…

Publié le 24 janvier 2011 à 09:28 par R.B

Les Lyonnais sont tombés à Nice sans vraiment convaincre… Une élimination accompagnée de manques déjà vus par le passé… Match retour...

Le calendrier de l’OL vient de s’alléger d’une 2ème compétition. Les Lyonnais vont pouvoir se concentrer sur leurs deux objectifs majeurs, le championnat et la LDC. Ce qui signifie qu’ils ne joueront que 4 matchs lors des 4 prochaines semaines. Avantage ou inconvénient par rapport notamment au PSG, à Lille… ou encore le Real Madrid ? Avantage ou inconvénient par rapport aux ambitions affichées en début de saison à savoir, par exemple, le titre de champion de France ?

A Nice, dimanche soir, l’OL aurait pu se qualifier, mais pour cela, il aurait fallu qu’il mettre plus d’intensité dans les débats, plus d’envie de dépassement de soi, plus d’assurance en tout genre. Il aurait fallu qu’il soit plus réaliste avec les 3 ou 4 possibilités franches de buts non converties par la faute de Letizi tout autant que de maladresse. Il aurait fallu que Lisandro soit plus « mordant » ; l’Argentin ayant d’ailleurs été rapidement remplacé (59ème).

Il aurait fallu que le milieu prenne vraiment les affaires en main, alors que ce fut souvent l’œuvre des Aiglons Faé, Mounier, Digard… Il aurait fallu être vigilant sur ce corner, le 13ème but encaissé sur phases arrêtées de la saison. Et comme un signe qui ne trompe pas, cela faisait longtemps que Lloris n’avait pas du sortir son bel habit de sauveur (4 fois). Sans oublier l’expulsion de Lovren.

Dommage. On sentait ces Lyonnais mieux physiquement au fil du temps. On sentait ces Niçois, bien organisés, au bord de l’explosion à force de générosité. Cela n’a pas suffi…

L’OL va donc passer à « l’essentiel » en sachant que ce sera compliqué malgré son statut de favori, pour certains, dans la course au titre de champion. Le LOSC a désormais 4 points d’avance et il recevra l’OL dans quelques semaines ; sans parler du goal average des Nordistes. 4 points d’avance, ce n’est pas grand-chose à 18 journées de la fin mais cela laisse un peu de marge aux hommes de Garcia et pas vraiment de droits à l’erreur pour ceux de Claude Puel qui seront notamment privés à Valenciennes, et certainement contre Bordeaux, de Lovren, suspendu.

Sur le sujet LDC, cela semble plus compliqué de faire des prévisions pour les raisons que l’on sait même si ce Real Madrid n’est pas vraiment emballant comme le montre ses dernières prestations.

A Nice, l’OL a perdu l’occasion de s’offrir plus longtemps un peu de rêves. Il sait désormais où ces derniers sont placés… Nice… comme un avertissement…

Sur le même thème