masculins / Stage au Maroc

Comme un match amical de reprise…

Publié le 03 janvier 2013 à 23:30 par R.B

Pas de but dans ce match… l’OL a fait largement tourner son effectif en cherchant à se remettre dans le tempo de la compétition …

 Indépendamment des absents en phase de reprise (Gourcuff, Lacazette, Grenier, Briand) ou pour d’autres raisons (Lovren, Vercoutre), Rémi Garde avait largement fait tourner pour constituer son équipe de départ. Un match amical dans le cadre d’une journée d’entrainement pour le septuple champion de France. Le cadre du match ? Un stade à l’ancienne de 12 000 places  avec une seule tribune couverte. Pour le reste des gradins en béton. Le tout ceint d’une piste en sable ; une pelouse en bon état et quatre projecteurs poussifs. Ambiance garantie avec les percussions locales boostées par des chauffeurs très au point.

Fallait-il attendre monts et merveilles de cette partie amicale ? A priori pas vraiment pour les différentes raisons que l’on peut deviner…  Sono à fond pour les entrées des deux équipes et drapeaux au vent de l’océan à portée de vue. Photos, protocole avec Bernard Lacombe en représentant du club olympien. Un début de match musclé de la part de Bisevac qui prend un jaune (1er).  Les supporters locaux sont dans leur rencontre, fervents à souhait et fans de « régalades ». Le petit pont, la roulade sont vénérés Le stade se transforme en arène. L’OL cherche à poser son jeu face à la vivacité adverse et l’envie démultipliée des locaux aux maillots verts.  Sur un contre, Benzia tente un lob facilement arrêté (9ème). Bastos frappe sur le gardien après un slalom (15ème).  Lopes est quasiment réduit au chômage… entre les tentatives à côté, les frappes mollassonnes et les maladresses dans le dernier geste.

Ce n’est pas encourageant pour voir des buts… à l’image de la tentative de Fofana (28ème) hors cadre. Benzia servi dans l’axe par Ghezzal a cependant la première vraie occasion de but (37ème) ; sa frappe à bout portant étant arrêtée. Dans la foulée, un coup franc missile marocain procure des frissons aux supporters.  0 à 0 à la mi-temps et l’annonce du limogeage de l’entraineur du club marocain qui déclenche des applaudissements !  Lechanteur Cheb Bilal agrémente la mi-temps… et cela plait. Au milieu de cette musique, les remplaçants s’échauffent.

 Réveillère, Lisandro, Malbranque, Gomis, Dabo, Gonalons, B.Koné  sont de la partie après le repos. L’OL passe du 4-3-3 au 4-4-2 avec Ferri et Monzon dans les couloirs. Gomis cadre sa première frappe (48ème).

Le temps passe et les nombreux changements adverses hachent le jeu. L’ambiance est tombée alors que la fraicheur a grimpé de quelques degrés.  L’OL cherche plus à soigner son jeu de passes, à retrouver des sensations techniques, tactiques, physiques que de faire à tout prix la différence au score.

On s’achemine vers un match sans but, malgré plusieurs tentatives de Gomis,  avec un spectacle très moyen en ayant conscience que l’important se situe ailleurs pour l’OL. Les Verts d’El Jadida ayant mis un point d’honneur à ne pas offrir de solutions aux Olympiens tout en ayant essayé de porter de temps en temps le danger vers la cage de Lopes en se basant sur leur vivacité et leur goût prononcé pour le dribble.

...


A El Jadida, stade Al Abdi, El Jadida 0 OL 0 (mi-temps : El Jadida 0 OL 0) ; 8 000 spectateurs environ.

OL : Lopes – Ferri, Bisevac (cap puis B Koné 46ème), Umtiti, Monzon – Fofana (Gonalons 46èmecap), S. Koné (Malbranque 46ème), Mvuemba  (Réveillère 46ème)– Bastos (Gomis 46ème), Benzia (Lisandro 46ème ), Ghezzal (Dabo 46ème). Entr : Garde.

Avertissements :pour l’OL,Bisevac (1er) et Lisandro (90ème).

...

 


Réaction de l’entraineur olympien et du capitaine de la première période…

Rémi Garde

«Cela a été un entrainement amélioré. L’équipe adverse a mis du rythme. C’était intéressant. Il n’y a pas eu de vainqueur, cela me semble logique. Il n’y a pas eu beaucoup d’occasions de but. En ce qui concerne les compositions d’équipe et les choix tactiques, je me suis adapté aux éléments que j’avais. J’avais aussi à l’esprit de ne pas trop sollicité les organismes. L’ambiance ? Je l’ai trouvée très bonne »

Le résultat n’était pas important. On a travaillé.

Milan Bisevac

« Un match de préparation face à un adversaire très motive. Nous, on est restés calme. On a bien couru ; le résultat n’était pas important. On a travaillé ; il n’y a pas de blessés. Cela a été un super entrainement. Le brassard de capitaine ? Cela fait plaisir. Mais avec ou sans, je suis le même joueur. Et puis on a besoin de onze capitaines sur le terrain ».


A noter

Toutes les images du stage, les interviews, la préparation des hommes de Rémi Garde sont à retrouver chaque midi dans OL Info (12h30, rediffusion à 12h45) et chaque soir dans OL System (dès 19h).

OLTV, pour suivre votre club favori, partout, tout le temps !



Sur le même thème