masculins / Rétro 2009

Comment oublier Juninho ?

Publié le 26 décembre 2009 à 10:22 par RB

Retour sur un évènement de l'année 2009...

Il fut de tous les grand succès lyonnais après la Coupe de la Ligue remportée en 2001… Il est devenu au fil de ses huit saisons la star du groupe avec ses coups francs, sa maitrise technique et sa remarquable vision de jeu…

 

Comme un symbole de terminer sa carrière lyonnaise en inscrivant son centième but à Gerland face à Caen. Le Maestro est parti sur cet immense bonheur personnel, cet inoubliable cadeau offert aux supporters. « Juni » tellement fois de décisif par la magie de son pied droit que ce soit pour frapper ses fameux coups francs directement ou pour offrir des caviars à ses partenaires. Un Maestro décisif. Près de 41% d’implication sur les buts lyonnais marqués en sa présence ! Tous les discours sont inutiles après un tel constat. Il a souvent réalisé l’impensable comme ses coups francs lointains, ses chevauchées fantastiques dans les lignes adverses.

 

Juni

 

344 matchs comme simple soldat puis comme patron déclaré. Déclaré STAR par Gérard Houllier, un de ses entraineurs. L’entraineur avec qui le Brésilien s’est senti le plus en harmonie. Une STAR rarement absente des grands rendez-vous. Un STAR pour qui on se déplaçait à Gerland. On prenait du plaisir à l’avance en se demandant ce qu’elle allait inventer. Ce fabuleux joueur, le meilleur de l’Histoire lyonnaise a quitté l’OL. Il est allé du côté du Qatar avant de rentrer au Brésil et peut-être de revenir entre Rhône et Saône où personne ne l’oubliera. Impossible.