masculins

Communiqué

Publié le 01 mai 2012 à 12:53

L’Olympique Lyonnais prend connaissance, avec peine, de la réaction du Président de l’AS SAINT-ETIENNE à la suite de la reprise dimanche, pendant quelques instants et par quelques joueurs, d’un couplet de supporters que l’O.L. n’a naturellement pas inspiré, pas plus que l’O.L. n’a écrit la moindre ligne de ce couplet.


Si un ami stéphanois a pu se trouver blessé par cette malencontreuse initiative, l’Olympique Lyonnais tient à lui exprimer ses sincères regrets.

L’O.L. se permet toutefois de rappeler que si la colère provoque parfois de vrais dérapages incontrôlés – les dirigeants de Saint Etienne le savent – la joie elle-même de la victoire peut inspirer un enthousiasme excessif. Qui mieux qu’un stéphanois ayant vécu un passé glorieux, fêté sans considération pour le voisin lyonnais alors en souffrance sportive, peut le comprendre. Et qui mieux qu’un joueur qui en entend souvent sur le terrain des vertes et des pas mûres peut apprécier une licence exceptionnelle provoquée par la conquête d’un nouveau titre au milieu de la liesse populaire.
Qu’il soit permis à l’Olympique Lyonnais de dire encore, dans le cadre de ses relations avec son voisin, que l’O.L. se réjouit toujours que sa région compte deux clubs reconnus en Europe et qu’aucun de ses joueurs n’a eu le désir ou l’intention de porter atteinte à cette image et à cette réalité.
Enfin, en ces temps d’élection présidentielle, nous ne sommes pas certains que les traits les plus vifs, les moqueries les plus hasardeuses, ou les mises en cause personnelles soient plus fréquentes et plus rudes en football qu’en politique !