club

Communiqué de presse

Publié le 11 septembre 2013 à 11:42

L’Olympique Lyonnais tient à apporter les précisions suivantes sur le retrait de sa saisine de la commission juridique pour non respect par l’Olympique de Marseille des dispositions de l’article 211 des règlements de la Ligue de Football Professionnel (contact avec Bafétimbi Gomis sans information prélable auprès de l’Olympique Lyonnais), ainsi que sur les commentaires polémiques de l’Olympique de Marseille.

  • L’Olympique Lyonnais a saisi la commission juridique le 5 août, car il n’accepte pas les manœuvres de déstabilisation, a fortiori quand elles viennent de dirigeants dont le manque d’expérience explique sans doute que leur comportement enthousiaste ait été stigmatisé cet été dans d’autres dossiers
  • L’Olympique Lyonnais a constaté avec satisfaction que l’attitude de l’Olympique de Marseille a cessé dès lors que le club a saisi la commission juridique pour dénoncer les agissements du club marseillais. Deux jours plus tard, le club marseillais annoncait un accord avec le joueur Saber Khlifa
  • L’Olympique Lyonnais a pris la décision de retirer sa saisine par souci d’appaisement une fois le mercato estival terminé, et afin de respecter le comportement souhaité par la charte des dirigeants de l’UCPF

 

  • L’Olympique Lyonnais ne reconnait aucune légitimité à l’Olympique de Marseille pour juger et critiquer sa gestion qui lui semble plutôt avoir été citée en référence depuis une quinzaine d’années, tant sur le plan sportif qu’économique, lui permettant d’appréhender un modèle européen en ligne avec le fair play financier (équipes professionnelles masculine et féminine, académy, stade)
  • L’Olympique Lyonnais ne se permettra pas de juger la gestion de l’arrivée avortée d’Anthony Réveillère à l’Olympique de Marseille, mais regrette simplement pour Anthony qu’une communication avantageuse, et négative pour l’Olympique Lyonnais, ait été colportée avant que l’opération ne soit conclue