Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / Communiqué

Communiqué de presse

Publié le 28 octobre 2013 à 20:02

L’Olympique Lyonnais a pris connaissance avec un grand étonnement des motivations de l’arrêté pris par la Préfecture de la Loire interdisant pour la 1ère fois de l’histoire, l’accès au stade Geoffroy Guichard le dimanche 10 novembre à l’occasion du prochain derby à  « toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l’Olympique Lyonnais » et tient à apporter les commentaires suivants.

Le comportement des supporters lyonnais au stade Geoffroy Guichard n’a jamais été à l’origine de graves incidents qui aient pu survenir au cours d’un derby.

Cet arrêté cite d’ailleurs un seul incident survenu à l’occasion d’un derby à Saint Etienne mais qui met en cause des supporters stéphanois coupables d’avoir jeté un projectile sur un bus lyonnais le 17 mars 2012.

Cet arrêté pénalise évidement l’Olympique Lyonnais sur le plan sportif mais il va aussi priver unilatéralement ses supporters d’un déplacement alors qu’aucun grief référencé ne leur ait fait quant à leur comportement au stade Geoffroy Guichard. L’équité de ce match à fort enjeu s’en trouve ainsi bouleversée puisque les joueurs lyonnais seront privés du soutien de leurs supporters alors que le stade vient d’être agrandi et sécurisé grâce à d’importants investissements publics dans l’optique de l’Euro 2016.

L’Olympique Lyonnais regrette que cette décision ait été prise sans véritable dialogue préalable, en se prévalant d’une réunion organisée à l’initiative de la Ligue mais sans que celle-ci n’ait connaissance des arguments que les dirigeants de l’Olympique Lyonnais souhaitent rappeler au ministère de l’intérieur.

  • Les dirigeants de l’O.L. accordent ainsi une grande importance aux questions de sécurité, en particulier dans le cadre des derbys tant à Gerland qu’à Geoffroy Guichard. Le ministère de l’intérieur a d’ailleurs récemment demandé au club lyonnais, présenté comme référent en la matière, de recevoir une délégation algérienne pour lui présenter sa méthodologie dans la sécurité et l’organisation des matches.
  • Ils avaient accueilli sans réserve l’arrêté pris l’an passé par la Préfecture de la Loire autorisant à Geoffroy Guichard la seule présence des supporters lyonnais faisant le déplacement officiel encadré par le club.
  • Aucun déplacement de supporters organisé à l’occasion d’un derby par l’Institution Olympique Lyonnais n’a occasionné le moindre problème

L’Olympique Lyonnais dénonce l’amalgame fait avec un certain nombre de sujets, du ressort de la sécurité publique et pour lesquels il s’est porté partie civile, relatifs à des groupes politisés que l’on veut faire passer pour des supporters de l’une ou l’autre équipe alors qu’ils ont été exclus par les clubs eux-mêmes. Ces événements n’ont rien à voir avec l’organisation d’un match puisqu’ils se sont déroulés en dehors de toute manifestation sportive.

En conséquence, l’Olympique Lyonnais informe qu’il va dès les prochains jours saisir le tribunal administratif de Lyon pour atteinte de façon disproportionnée à la privation de liberté individuelle dans l’espoir que les supporters lyonnais puissent se rendre le 10 novembre prochain au stade Geoffroy Guichard et encourager leur équipe comme ils le font depuis le 1er derby de l’histoire à Saint Etienne, en 1952.

Comme cela a été confirmé au ministère de l’intérieur et comme il l’a toujours fait, l’Olympique Lyonnais assumera l’entière responsabilité de ce déplacement, comme le club recevant devra assumer celle d’une organisation conforme à la législation, pour que ce match se déroule sans violation de la liberté individuelle : le football est une fête populaire depuis l’origine et doit le rester dans le respect des droits et devoirs de chacun.

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème