masculins / Communiqué

"C'est une précaution à prendre"

Publié le 23 juillet 2015 à 20:14

Gueïda Fofana : "Je vais rater des échéances importantes mais c'est une précaution à prendre dans la dernière ligne droite".

Gueïda, comment s’est passé ce début de préparation ?

« J’étais déjà très content d’avoir fini la saison dernière en participant aux deux derniers matches, avec en particulier le super accueil de Gerland contre Bordeaux. Alors retrouver le groupe cette année dès le 1er jour, c’était super. J’avais évidemment une petite appréhension avec ma cheville. Je me demandais comment elle allait supporter les grosses charges de travail d’une préparation et puis tout s’est plutôt bien passé. J’ai pu suivre tout le programme ce qui était très important pour moi ».

Et tu as participé aux deux premiers matchs amicaux.

« Oui, c’est le gros point positif. J’ai joué d’abord comme mes partenaires 45’ contre Sion puis j’ai pu faire tout le match contre le PSV. Physiquement, ça a bien sûr été un peu dur mais c’est normal. Mais je trouve que ma cheville a bien répondu. Jouer 90’, c’est une belle victoire »

Tu as ensuite stoppé ta préparation, ne jouant pas contre Milan ?

« En fait après ce match, j’ai trouvé ma cheville un peu raide. Je n’avais pas de douleur mais des sensations différentes. En accord avec le staff médical, j’ai donc passé des examens de contrôle pour savoir si je pouvais continuer la préparation ou adapter mon programme car je ne voulais pas prendre de risque ».

Qu’ont montré ces examens ?

« Lors de mon opération en juillet 2014, le chirurgien m’a posé des vis que je devais garder entre 15 et18 mois avant qu’il les enlève. Ce sont ces vis qui me gênent aujourd’hui, peut être la conséquence de mes efforts depuis un an pour revenir à ce niveau, et qui peuvent occasionner des complications mais il est un peu tôt pour les enlever. Après avoir fait le point avec le Professeur Van Dijk qui m’a opéré, le Docteur Sonnery-Cottet et Emmanuel Orhant, j’ai pris la décision de me les faire enlever dès que ce sera possible. En attendant, je suis en arrêt de travail".

Jusqu’à quand  ?

«On m'enlèvera les vis avant la fin de l'année. Mon objectif est d’être à 100 % en janvier prochain. C'est difficile car je vais rater des échéances importantes mais c'est une précaution à prendre dans la dernière ligne droite".