masculins / Communiqué du Club

Communiqué du Club

Publié le 01 décembre 2008 à 11:23 par L’Olympique lyonnais

Nouvelle lettre ouverte à L’Equipe en réponse à l’article de ce jour, "AULAS : Claude PUEL voulait jouer"

Ce qui est écrit dans l’article de l'Equipe de ce jour en page 8 de manière polémique ne correspond pas aux raisons données par le président de l’O.L. au journaliste qui l’a dérangé hier soir à 22H15 pour ne pas avoir réagi publiquement à la décision de l'arbitre de faire jouer le match O.L. – Valenciennes jusqu'à son terme.

Une fois de plus, le journaliste de l'Equipe déforme ses propos et veut créer la polémique, c'est un manque d'éthique et une volonté de nuire.

Les deux raisons données par Jean-Michel AULAS sont les suivantes :

1/ Les deux fois où il est intervenu dans le passé, c'était avant le début d'une rencontre, ce qui n'est pas précisé dans l'article, et les deux fois, que ce soit à Caen avec Monsieur DERRIEN ou à Nancy avec Monsieur LAYEC, ceux-ci ont maintenu leur décision. Contrairement à ce que veut laisser croire l'Equipe, le Président de l’O.L. n'a aucune influence sur les décisions que prend l'arbitre parce que celui-ci est indépendant.

2/ La deuxième raison évoquée n'est pas que Claude Puel voulait jouer. C'est un mensonge. C'est qu'avant le match, le terrain était parfaitement jouable, ce qui effectivement n'était plus le cas au retour de la mi-temps. La position de Claude Puel a toujours été la même, et en particulier au début du match, puisqu'il n'y avait pas de problème de pelouse à cet instant-là.

L'OL rappelle par ailleurs que l’équipe avait joué le mardi en Champions League et qu’il aurait donc eu de bonnes raisons aussi de demander l'arrêt du match.

Enfin, sur un terrain normal, l'OL pense que son équipe avait plus de chances de prendre 3 points que sur un terrain injouable.

Quand le Président de l'OL exprime des positions, il est critiqué et ses propos sont interprétés.

S'il ne s'exprime pas, contrairement à ce qu’aurait souhaité l'Equipe, le Président de l'OL et son club sont suspectés d'avoir des arrière-pensées et de créer la polémique.

Cette attitude est franchement inacceptable et malfaisante.