masculins / Communiqué officiel

Communiqué du club

Publié le 11 avril 2010 à 21:35

L'Olympique Lyonnais prend connaissance avec surprise du communiqué de la LFP constatant que l’OL aurait utilisé un maillot non homologué.

Or la loi sur les paris et jeux en ligne, définitivement adoptée le 6 avril 2010 par le Parlement français autorise l'O.L. à afficher son partenaire officiel de cette saison, comme le fait déjà la Ligue avec la Française des Jeux.

L’Olympique Lyonnais rappelle par ailleurs que pour pouvoir utiliser ce même maillot en demi-finale de la Champions League à Munich contre le Bayern, il devait impérativement le porter auparavant dans une compétition nationale, donc en Ligue 1.

Le club estime être dans son bon droit et fera appel de la décision inéquitable de la C.O.C. dans la mesure où le vote de la loi étant intervenu le 6 avril, le délai de 10 jours demandé par la C.O.C. pour valider le maillot ne pouvait, de fait, être respecté alors que l’U.E.F.A. demande que ce maillot soit effectivement porté avant la demi-finale de la Champions League fixée au 21 avril.

Jean-Michel AULAS s’étonne du double langage du président de la Ligue qui, hier soir samedi a validé la position retenue par l’OL, et a aujourd’hui dimanche, sans l’en informer préalablement, changé d’opinion en diffusant un communiqué dans lequel il dit vouloir transmettre le dossier au parquet !

Le président de l’O.L. rappelle au président de la Ligue qu’il a été élu pour défendre les intérêts des clubs, ce qui n’est visiblement pas le cas dans ce dossier, notamment depuis la signature du partenariat entre la Ligue et la Française des Jeux qui le place dans une étonnante position de conflit d’intérêts.

L’Olympique Lyonnais a enfin noté que lors du match de rugby disputé hier entre le Biarritz Olympique et Ospreys comptant pour la H Cup, le B.O. a fait figurer sur ses équipements le même partenaire que celui de l’O.L., sans que la Ligue de rugby n’ait exprimé la moindre désapprobation à l’encontre de ses dirigeants de club qui assurent seuls la responsabilité et la performance des clubs français.

Enfin l’Olympique Lyonnais précise qu’il a été assigné en référé devant le Tribunal de commerce de Lyon par la société BetClic pour non respect de ses obligations contractuelles, conséquence de l’interdiction faîte par la Ligue à l’O.L. de porter son maillot avec la mention BetClic.

Sur le même thème