masculins / OGCN - OL

Conférence de presse de Fofana

Publié le 16 mai 2013 à 10:54 par SC

Ce jeudi matin, deux jours avant le rendez-vous de samedi, c’était au tour de Gueïda Fofana de se plier à l’exercice du point presse… Le match contre Nice, l’état d’esprit de l’équipe au moment du sprint, le poste de latéral droit…autant de sujets abordés durant cette conférence…

Le jour de ses 22 ans, Gueïda Fofana était dans les locaux de Tola Vologe pour une conférence de presse. « Tous les matchs sont importants mais plus on se rapproche de la fin plus ils sont décisifs ». Tout est dit… A deux jours du match de samedi soir contre Nice, ce rendez-vous a été le point le plus discuté ce jeudi matin : « quand on analyse le classement, le match contre Nice est décisif, on peut creuser l’écart avec eux ». Même si il reconnaît que la formation niçoise « est une équipe en pleine bourre », le joueur lyonnais n’a pas l’intention de se déplacer sur la Côte d’Azur pour jouer le match nul : « on va jouer le match pour le gagner », admettant tout de même que le match nul ne serait pas un mauvais résultat, « mais si on ramène un point c’est bien ».

Ce qui est sûr, c’est qu’il s’attend « à un match électrique avec une grosse ambiance, c’est un match de haut de tableau qui va être intense ». De plus, il ne nie pas le fait que Claude Puel soit l’entraîneur de l’adversaire du week-end « ajoute une saveur particulière ». Pour Fofana, affirmant que « c’est un avantage d’avoir un confort au niveau des points », le meilleur moyen d’aborder cette rencontre est de « se concentrer sur nous puisque on a notre destin entre les mains…il ne faut pas faire de calculs puisque c’est comme cela que nous pouvons déjouer ». L’important, « c’est de garder le même état d’esprit que contre Paris…même si on a été déçus on n’a pas fait fait un mauvais match ».

 

 

Gueïda Fofana est ensuite revenu sur son cas personnel…il a été évidemment beaucoup question de cette reconversion dans le poste de latéral droit, sur lequel « Anthony Réveillère m’a donné quelques conseils » : « c’est un poste que je ne connaissais pas, mais j’ai appris à le connaître, je prends mes repères…je prends du plaisir ». Même si il rappelle que son « poste de prédilection reste le milieu de terrain », il met en avant l’importance « d’être au service du collectif » et que cela lui permet de gagner « en expérience et en polyvalence ».

Il a ensuite expliqué comment cela s’était déroulé lorsque Rémi Garde lui avait demandé de jouer à ce poste à la mi-temps du match contre Toulouse : « La veille j’avais passé un entraînement à droite…donc le coach n’a pas hésité. Il m’a simplement dit de jouer mon jeu ». Cela lui a permis d’emmagasiner du temps de jeu, « je savais qu’avec le travail effectué, j’allais avoir ma chance…peu importe où je joue, j’essaie de progresser à chaque poste ».

 

Sur le même thème