masculins / OL - Monaco J-1

Conférence de presse de Gérard Houllier

Publié le 22 décembre 2006 à 13:22 par R.B

Dernière conférence de presse d’avant match de l’année de Gérard Houllier. Un entraîneur en grande forme qui ne souhaite que les 3 points à l’issue du match contre Monaco…

Qu’attendez- vous de ce match contre Monaco ?
«Il faut terminer l’année sur une bonne note surtout qu’il y aura après une pause en championnat de 3 semaines. Et puis c’est un beau challenge que de remporter une rencontre avant la trêve puisque j’ai appris que l’OL ne l’avait jamais fait lors des 5 saisons de titre. L’essentiel, c’est de prendre les 3 points. C’est un match de prestige. Je me souviens que nous avions perdu la saison dernière à Monaco… sans jouer. Il faut montrer aussi que nous sommes autant performants en décembre qu’en août, septembre… Cela s’appelle le professionnalisme. Depuis quelques jours, je vous avais dit que nous nous étions requinqués et nous l’avons montré à Lens et contre Nancy ».

Monaco ?
« C’est une bonne équipe plombée par son départ ; cette équipe a été énormément chamboulée pendant l’été. Il faut une saison pour reconstruire. Monaco doit préparer l’exercice 2007-2008. L’effet Banide ? Il y avait vu de l’extérieur un mal être avec Bölöni ; il y a eu aussi certaines déclarations que je n’ai d’ailleurs pas appréciées. Sur les 5/6 derniers matchs, cette formation doit se situer dans les 5/6 premiers du classement ».

Après le résultat et la manière contre Nancy, n’est-il pas difficile de faire des choix ?
« Non. Face à Nancy, nous avons fait un match de qualité en regrettant que Nancy n’ait pas plus attaqué. Mais, on a besoin de tout le monde pour atteindre nos objectifs. Malouda ? Il représente l’esprit d’équipe, de sacrifice. On ne gagne que si tout le monde est prêt à travailler pour les autres. La solidarité, c’est le sacrifice. A Lens, on mène 4 à 0 et Juninho fait l’effort pour récupérer le ballon dans son camp. C’est aussi un symbole très fort de notre état d’esprit. Le Foot, ce n’est pas un sport individuel ».

Votre équipe a-t-elle progressé depuis votre arrivée ?
« Il y a eu beaucoup de progrès dans tous les domaines avec notamment celui du registre mental, car à ce niveau tout se joue à des détails. Dans un match, la concentration, l’union sont des facteurs très importants. En aucun cas, il ne faut se disperser. Nous avons acquis cette dimension là. Nous avons progressé sur le plan technique… Ce que j’apprécie aussi, c’est notre attitude dans le succès. Il n’y a pas d’euphorie qui ferait oublier le travail, ni de têtes qui enflent. Cette équipe est d’une grande humilité ; elle aime le boulot et respecte certainement plus ses adversaires qu’ils ne la respectent… ceci dit sans paranoïa. On a une équipe de classe ».

17 points d’avance ?
« Je mets plus l’accent sur notre qualité de jeu. On a marqué 26 fois sur 27 cette saison. On contrôle mieux le jeu. Cette équipe montre aussi plusieurs visages ; elle sait s’adapter. Nous avons désormais des qualités que nous n’avions pas par le passé ».

Un mot sur les recrues, Malouda et sur le mercato ?
«Très bonnes en étant différentes ; et puis les jeunes mettent le nez à la fenêtre. Malouda ? Il peut atteindre le niveau mondial s’il réédite sur la durée ses récentes performances. Pour l’instant, il est un international reconnu. Capitaine ? Il est un leader et s’était engagé avec le club avant la Coupe du Monde. Le Mercato ? Je persiste à croire, qu’il faut un attaquant supplémentaire. Carew ? S’il souhaite partir, il peut partir à condition qu’il soit remplacé et que l’on prenne aussi ce attaquant supplémentaire. Pas question de prêter un joueur. mais sans faire de polémique, ce n'est que mon avis... L’information de Carew au Celta Vigo est bidon ».
Sur le même thème