masculins / OL - Fenerbah�J-1

Conférence de presse des Lyonnais

Publié le 02 novembre 2004 à 13:15 par R.B

[IMG3664L]Paul Le Guen a été obligé de modifier son groupe pour la venue de Fenerbahçe en raison des blessures de Cacapa et de Wiltord. Coupet, Puydebois – Réveillère, Cris, Diatta, Abidal, Berthod, Gomez, Juninho, Essien, Diarra, Benarfa, Bergougnoux, Govou (cap), Frau, Nilmar, Malouda, Clément

Paul Le Guen a été obligé de modifier son groupe pour la venue de Fenerbahçe en raison des blessures de Cacapa et de Wiltord.



Coupet, Puydebois – Réveillère, Cris, Diatta, Abidal, Berthod, Gomez, Juninho, Essien, Diarra, Benarfa, Bergougnoux, Govou (cap), Frau, Nilmar, Malouda, Clément



Paul Le Guen :



L'entraîneur a répondu aux nombreuses questions des médias français et turcs présents lors de la conférence de presse. Détendu, le coach lyonnais a indiqué que Lamine Diatta jouerait dans l'axe droit de la défense centrale olympienne aux côtés de Cris.



Paul est-il plus facile de préparer en ce moment un tel match ?

« On sent que les joueurs sont concentrés, qu'ils y sont. Ils ont à l'esprit l'enjeu de cette rencontre. Alors dans ces conditions, on peut dire effectivement que c'est facile ».



Est-ce un match de Coupe ?

« Oui. On sait ce qu'il y a au bout. C'est une échéance particulière ».



Comment allez vous jouer ?

« Nous avons pris des habitudes depuis le début de saison. On va de l'avant avec beaucoup de générosité. Ce n'est pas possible de changer notre manière de fonctionner. On sait qu'il faudra être très fort pour l'emporter ; à notre meilleur niveau. Fenerbahçe sera revanchard, très déterminé. Au match aller, nous nous étions imposés, mais je n'oublie pas que nos adversaires avaient eu des possibilités de marquer, notamment lorsque nous menions 2 à 1. Aujourd'hui, nous avons 7 points, c'est ce qui compte ».



Comment jugez vous la possibilité de vous qualifier au soir du 4ème match ?

« Ce serait une vraie performance, surtout si on revient quelques semaines en arrière après le nul à Gerland contre Manchester. A cette époque, c'était inespéré. Mais sincèrement, je préfère commenter ce genre d'événement après l'avoir réussi ».



Les absences de Claudio et Sylvain, ne vont-elles pas handicaper le groupe ?

« Je ne pense pas. Je reste optimiste. On a jusque là loué la qualité de l'état d'esprit du groupe. Des joueurs vont prendre le relais et Sidney sera le capitaine. J'ai confiance ; je ne suis pas inquiet. On a un groupe compact, avec des joueurs qui peuvent vraiment intervenir à tout moment. Ceux qui vont entrer ont de l'expérience. Pas question de s'appesantir sur ce sujet. Claudio ? Les résultats ont été rassurants. Le climat n'est plus aussi morose que dimanche matin, grâce à l'ensemble du groupe et grâce à lui ; il est tellement généreux dans ses attitudes…



¨Pourquoi avoir choisi Sidney Govou comme capitaine ?



« Il avait le bon profil ; il réunit les qualités d'un capitaine tel que je le vois. Le capitaine est un des relais sur le terrain de l'entraîneur. Nous avons une relation saine depuis un peu plus de 2 ans sans être privilégiée. Cela se passe bien ; à ce moment, Paul regarde Sidney et rigole en disant –enfin je pense-. Il me fait la gueule lorsqu'il n'est pas titulaire comme les autres joueurs mais pas plus. Il a un rôle à jouer, notamment au niveau des jeunes qui arrivent. Je le sens capable d'évoluer. Mais quand Claudio reviendra, il reprendra son brassard ».



Une interview complète à écouter en intégralité et en mp3: cliquez ici



Après le coach, place au nouveau capitaine, Sidney Govou, lui aussi très détendu.



« Sidney avec ce brassard auras-tu plus de pression ?

« Non, je ne pense pas. Je vais faire ce que j'ai l'habitude de faire depuis le début de la saison. Je parlais déjà un peu plus par rapport au passé ; je ne parlerais pas plus. Je vais rester moi-même. Capitaine ? Je suis fier. Je suis l'un des plus anciens du groupe avec « Greg ». Il y avait une certaine logique à être choisi par le coach ; cela veut dire aussi que je fais bien mon boulot sur le terrain. C'est décidemment une belle année. Cela se passe plut�t bien sur le terrain et je vais être bientôt papa. C'est souvent comme ça ; les bonnes nouvelles font de paire. J'avais été une fois capitaine au départ ; lors d'un match pendant la tournée en Corée. T une fois pour mon dernier match en moins de 17 ans avec l'équipe du Puy. C'est important, mais il y a de toutes façons plusieurs capitaines dans le groupe comme Greg, Juni… L'important, c'est d'abord d'être bon sur le terrain »..



Comment être meilleur qu'au match aller ?

« Je ne sais pas. Il faudra être simplement fort. Nous on veut donner le meilleur de nous-mêmes. Si on est plus fort, on gagnera ; si jamais ce n'est pas le cas… on sait que l'on aura tout donné. A Gerland, nous cherchons toujours à prendre le jeu à notre compte, à l'imposer. Faisons notre match et éventuellement pendant le match, nous nous adapterons… »



Plus efficace en Champions League qu'en championnat ?

« Cela ne s'explique pas. Je pars du principe que l'on a beaucoup d'occasions pour l'instant et que cela ne nous a pas porté préjudice jusque là… d'être moins performant en championnat ».



Enfin, comment prenez vous les éloges ?

« Cela nous fait plaisir. On sent dans le groupe, une grosse capacité cette année. On a un groupe intelligent ; on ne risque pas de se voir trop beaux. Nous ne prendrons pas la grosse tête. On va continuer comme cela le plus longtemps possible. Une saison se juge à la fin…



Finalement, c'est une belle année pour toi, tu reviens à ton meilleur niveau, le brassard de capitaine, et bientôt un heureux évènement...

"Oui, je vais bientôt être papa, et ça se passe plutôt bien sur le terrain. C'est souvent comme ça, les bonnes nouvelles ça va de paire !»



Une interview complète à écouter en intégralité et en mp3: cliquez ici



R.B/A.T

Sur le même thème