masculins / OL - Real J-1

Conférence de presse des Madrilènes

Publié le 12 septembre 2006 à 20:04 par BV

C’est un Mahamadou Diarra visiblement très tendu qui a accompagné Fabio Capello pour la traditionnelle conférence de presse.

Fabio Capello

Après une victoire et un match nul en championnat d’Espagne, vous avez déclaré que certaines choses n’étaient pas encore au point. Quelle est donc votre impression concernant la rencontre de demain ?
Tous les matchs sont particuliers. Mon équipe dispose de moins de rodages que l’Olympique Lyonnais mais lors de chaque match de Champions League, il règne un esprit spécifique. De notre côté, nous nous améliorons même si nous savons qu’il n’est jamais facile de jouer ici.

Ce match n’arrive-t-il pas trop tôt ?
C’est vrai car nous manquons de rodages pour l’instant. De plus, nous n’avons pas eu de chance lors du tirage au sort. L’Olympique Lyonnais constitue une très forte équipe mais que nous devrons aborder normalement.

Certains joueurs ont parfois évoqué un sentiment de revanche. Qu’en pensez-vous ?
Nous devons toujours regarder vers l’avant. Par rapport à la saison dernière, il y a eu beaucoup de changements au sein de notre effectif. De son côté, l’Olympique Lyonnais est une très forte équipe qui se présente dans la même configuration que l’an dernier … à l’exception de Mahamadou Diarra qui est venu nous rejoindre.

Vous disposez d’une grande expérience en Champions League. Vous dirigerez pourtant le Real pour la première fois dans cette compétition. Quelles sont vos sensations ?
Lorsque l’on est l’entraîneur du Real, on se doit de toujours aller au fond des choses. Le Real joue toujours contre des équipes de premier ordre… avec beaucoup de confiance.

Vous aviez dit que le Real avait manqué de vitesse lors de la défaite 3 buts à 0 la saison passée. L’intégration de Robinho et de Reyes pourrait-elle changer cette donne ?
Il ne s’agit pas d’une question de vitesse mais de mouvement. Il nous faudra avancer ensemble.

L’incorporation de Mahamadou Diarra va-t-elle vous poser des problèmes ?
L’incorporation de Diarra est un élément très important pour nous. Toute l’équipe s’est mobilisée pour faciliter cette incorporation. Cela va-t-il constituer un inconvénient pour l’Olympique Lyonnais ? Nous le verrons demain.

L’Olympique Lyonnais est une équipe équilibrée, qui a remporté 5 titres de champion de France et qui évoluera contre le Real, une équipe en reconstruction. Qu’en pensez-vous ?
Remporter 5 titres n’est pas facile. Pour cela, chaque année, l’équipe a connu des départs et de nouvelles incorporations. De notre côté, nous allons jouer avec ordre car nous devrons éviter de commettre des fautes, connaissant les qualités de Juninho sur coups francs. Il s’agit du meilleur joueur dans cet exercice. Il ne faudra donc pas commettre de fautes pour ne pas lui donner d’occasions d’exprimer ses qualités dans ce domaine.

Salgado ne pourra pas jouer. Il y a pas mal d’alternative pour le remplacer. Quel devrait être votre choix pour pallier à cette absence ?
On verra demain. J’ai en effet beaucoup d’autres alternatives.




[IMG41241#R]Mahamadou Diarra

Le Real n’a rien gagné depuis le départ de Claude Makelele. Pensez-vous être son successeur ?
Avant tout, bonsoir à tous. Je ne suis pas là pour le comparer aux autres joueurs. Claude Makelele a laissé un grand vide ici. Toutefois, cette saison, le Real a recruté pas mal de joueurs. De mon côté, je sais que je vais avoir un rôle très important cette saison tant offensivement que défensivement. Lorsque tu as la chance de jouer au Real, tu te dois de donner le maximum. Je vais essayer de montrer ce que j’ai toujours fait ici. J’ai confiance quant à mes capacités à y parvenir.

Quel accueil imaginez-vous recevoir demain en pénétrant dans Gerland?
Dans le football on n’a jamais de certitudes. J’ai passé 4 superbes saisons ici… Je m’attends à tout. Des applaudissements ou des sifflets. J’ai de très bons souvenirs de ces 4 saisons mais j’ai désormais changé d’équipe.

Vous avez beaucoup joué avec Juninho. Possédez-vous les clés pour le contrer ?
J’ai joué 4 saisons en compagnie de Juni. Si l’on se croise sur le terrain, car je pense que l’on va beaucoup se croiser, je serai là pour l’empêcher de faire ce qu’il veut.
Sur le même thème