masculins / Sparta - OL J-1

Conférence de presse : Paul Le Guen & Grégory Coupet

Publié le 27 septembre 2004 à 18:26 par SR/RB

[IMG3273L]Paul Le Guen et son numéro 1 Grégory Coupet étaient en conférence de presse, ce midi à l'hôtel Praha, ce même qui fût l'hôtel des hauts fonctionnaires communistes il a quelques années. Les Tchèques attendaient peut être un ex-numéro 11 aux côtés du coach lyonnais, Wiltord, le joueur qu'ils connaissent le plus pour l'avoir déjà affronté à 4 reprises. Finalement, Paul n'a demandé aucun conseil à l'ex-Gunner sur ses précédentes rencontres et c'est un autre international qui a pris place aux côtés de Paul et du traducteur : Grégory Coupet.

Paul Le Guen et son numéro 1 Grégory Coupet étaient en conférence de presse, ce midi à l'hôtel Praha, ce même qui fût l'hôtel des hauts fonctionnaires communistes il a quelques années. Les Tchèques attendaient peut être un ex-numéro 11 aux côtés du coach lyonnais, Wiltord, le joueur qu'ils connaissent le plus pour l'avoir déjà affronté à 4 reprises. Finalement, Paul n'a demandé aucun conseil à l'ex-Gunner sur ses précédentes rencontres et c'est un autre international qui a pris place aux côtés de Paul et du traducteur : Grégory Coupet.




Sparta - OL

"Le match nul contre Manchester, c'est 2 points en moins au compteur, deux points de retard qu'il faudra combler. Aujourd'hui, les choses restent les mêmes qu'avant notre première rencontre de Ligue des Champions cette saison, avant de rencontrer les Mancuniens.

Les Anglais étaient et restent les favoris pour le groupe D. De notre côté, nous souhaitons finir devant le Fenerbahçe et le Sparta Prague, alors ce mardi soir, le match nous opposant au Sparta Prague comptera beaucoup dans ce mini championnat à 3.

Cela ne signifie pas que Manchester United est complètement à l'abri, loin de là.

Notre équipe a la même approche et la même ligne de conduite, qu'elle joue à domicile ou à l'extérieur. Pour l'instant nous avons eu plus de réussite à l'extérieur de nos bases, cela n'est pas due à un changement de comportement de notre part, c'est simplement que nos adversaires jouent différemment lorsqu'on les rencontre chez eux. Nous sommes tombés à plusieurs reprises face à des équipes qui nous empêchaient de jouer ou qui cherchaient à bloquer notre jeu à Gerland, comme Sochaux ou Monaco par exemple.

Demain soir, ici à Prague, on va jouer notre jeu, celui de l'OL, et je ne pense pas que le Sparta se contentera de nous bloquer, ce qui va offrir un match un peu plus ouvert pour les supporters, un match où l'essentiel est que l'on fasse un bon résultat."



Sparta Prague

"Le Sparta est une équipe très sérieuse, compacte et très disciplinée. C'est ce que l'on a pu observer en vidéo et ce sont les mêmes échos que Rémi nous a ramenés lorsqu'il les a vu jouer. Elle n'est pas flamboyante mais très difficile à jouer. Ils ont perdu 1-0 contre le Fenerbahçe mais ils n'ont pas manqué d'occasions de marquer. Cela montre que cette poule est, et restera serrée, un peu à l'image de notre groupe de la saison dernière avec le Celtic, Munich et Anderlecht."



Poborsky

"C'est un joueur très expérimenté qui influe sur son équipe. J'ai beaucoup de respect pour le joueur, et aussi pour sa carrière."



OL nouveau visage

"Je ne vais pas faire la fine bouche mais j'attends plus de complémentarités et de complicités offensives. Je ne suis pas inquiet, au contraire, je suis plutôt confiant pour l'avenir. Je sens que l'on peut faire mieux, c'est quelque chose de globale, mais devant, avec les joueurs que l'on a, il y a quelque chose à faire."





Grégory Coupet répond à son tour aux questions de la presse qui nous rappelle d'entrée les 4 buts concédés contre le Slovan Liberec :

"Il faut passer à autres choses et arrêter de vivre dans le passé ou de se le ressasser. Notre groupe est différent aujourd'hui. Cela ne sera pas une rediffusion mais un tout autre match, où l'on va jouer notre jeu.

Le secteur défensif a pris en densité et en valeur athlétique. On est plus armé en ce début de saison et demain, il faudra être une forteresse imprenable. En restant solide défensivement, tout peut arriver en attaque. A n'importe quel moment le déclic peut arriver.

Si j'avais un match référence à l'ext�rieur ? Contre Blackburn, sur le plan défensif. Mais demain, ce sera différent... C'est un petit stade qui sent bon le traquenard. Il ne faudra pas fermer l'oeil et bien répondre présent. Psychologiquement, on est tous dans le même état d'esprit et on aborde les matchs de la même manière, que ce soit chez nous ou ailleurs. La différence est dans le jeu de nos adversaires qui nous laissent plus d'espaces de jeu lorsque l'ont jouent sur leur terrain.

Demain, nous avons l'obligation d'être imprenable en défense !"





SR avec RB en direct de Prague

Sur le même thème