masculins / OL - RC Lens

« Ça ne sert à rien de se lamenter »

Publié le 22 août 2014 à 13:15 par SC

La déception encore visible sur son visage, Anthony Lopes était présent au point presse suite à la défaite contre le FC Astra. Mais pas d’abattement…à deux jours de recevoir Lens, son envie de rebondir prédominait chez le gardien lyonnais.

Il a finalement eu du travail. Beaucoup de travail. Sa défense dépassée par les déferlantes roumaines de la seconde période, Anthony Lopes a évité une note encore un peu plus salée, hier, lors de la défaite lyonnaise 2 à 1 contre Astra. « On était à la maison. On se devait de marquer le plus de buts possible. Mais, ça ne s’est pas passé comme ça. On a laissé des trous ». Des trous dans lesquels les joueurs roumains se sont parfaitement glissés. « On a concédé énormément d’occasions…On doit avoir un bloc plus compact ». Pourtant tout avait bien commencé. Mais comme à Toulouse, les Lyonnais ont montré deux visages, un dans chaque mi-temps. « Il ne faut pas jouer qu’une période. On le paie cash à ce niveau…Il y a un peu de fatigue, c’est normal mais ce n’est pas concevable de lâcher comme ça. Il y a un manque de concentration et de lucidité ». Bref, une soirée à oublier. « C’est dur de voir l’équipe souffrir comme ça ».

Dos au mur dans cette double confrontation, il faudra aller chercher la qualification pour les phases de poules en terres roumaines. Cela ne fait pas peur le gardien de 23 ans, malgré les statistiques forcément défavorables…7% de chances de passer. « On veut déjouer toutes les statistiques…De la déception, oui, mais on ne doit pas se lamenter, ça ne sert à rien. On a l’effectif pour rebondir. Astra était à notre portée. A nous de remettre les choses dans l’ordre ». Et ce, dès dimanche en championnat.

L’OL reçoit Lens pour la troisième journée de Ligue 1. Après le revers à Toulouse, les coéquipiers d’Anthony Lopes doivent relancer la machine. « Il faut montrer qu’on a les ressources pour le faire…A nous de rectifier le tir. On se doit de prendre les trois points. On doit perdre moins de points à domicile que la saison passée ». Pour cela, il va falloir faire encore sans les nombreux absents. « On a beaucoup de blessés. C’est usant et ça handicape beaucoup l’équipe ». Umtiti, Bisevac, Bedimo…le secteur défensif n’est pas épargné. Le natif de Givors doit s’adapter en prenant vite ses repères avec une charnière centrale changeante d’un match à l’autre. « Bien sûr que je préfère la stabilité, mais il faut s’adapter ».

Sur le même thème