masculins / Boulogne - OL J-1

Confiance… et méfiance

Publié le 05 mars 2010 à 19:10 par R.B

Face à un promu mal en points, l’OL se doit de rester dans la continuité de ses dernières prestations malgré une semaine de travail tronquée par l’absence de nombreux internationaux…

Personne ne comprendrait que le septuple champion de France se fasse accrocher au Stade de la Libération ce samedi. Les raisons sont nombreuses. Cet OL séduit depuis trois matchs. Cet OL est revenu sur le podium, même si l’OM peut l’en sortir en remportant son match de retard. Cet OL a grappillé 11 point à Bordeaux depuis le début de la phase retour, même si le champion de France en titre a deux matchs de moins au compteur. Cet OL possède moyens et expérience que n’ont pas les Boulonnais dont 15 des 32 joueurs utilisés par l’entraineur Laurent Guyot ont découvert la L1 cette saison. Un entraineur qui lui aussi a fait ses premiers pas au plus haut niveau français.

Sur le papier, l’OL est donc largement favori pour continuer ainsi à rester invaincu depuis le début de l’année 2010 en championnat et empiler ces points précieux dans la quête de ses ambitions. Un succès avec la manière à 4 jours du match retour à Madrid face au mythique Real serait aussi un formidable moyen de préparer un exploit historique. Certes, la troupe lyonnaise a été dispersée une grande partie de la semaine, la faute à ses nombreux internationaux. Certains ont beaucoup, peu ou pas du tout joué avec, ou non, de longs voyages. Cela devrait conduire Claude Puel à ménager les organismes les plus sollicités. Avec une infirmerie quasiment vide et sa volonté de faire vivre le groupe, le 11 de départ sera forcément différent de celui qui avait débuté contre Nice et de celui qui commencera à Bernabeu. Parions pour le retour de Delgado qui lui a besoin de temps de jeu.

Si l’OL « n’a pas le droit » au faux pas dans le Nord, Claude Puel considère que l'OL n'a pas de joker, Boulogne croit-il toujours au maintien avec 10 points de retard sur le premier non relégable ? Pour l’entraineur Laurent Guyot, le challenge est clair : « nous devons gagner 8 matchs sur 12… ». Sous entendu pour assurer ce maintien. Cela semble compliqué quand vous possédez après 26 journées la plus mauvaise attaque et la plus perméable des défenses avec seulement 3 victoires ! Certains joueurs préfèrent parler de profiter du moment, de donner du plaisir aux supporters… Si cette équipe n’a plus gagné depuis 11 matchs en prenant seulement 4 points, elle reste sur une courte défaite à Monaco (1 à 0) où elle aurait mérité mieux. Une équipe qui a reçu récemment  le renfort de Kapo et Bellaïd, mais qui sera privée de son buteur Thil. Une équipe qui pourrait trouver son bonheur en Coupe de France où elle est toujours qualifiée avec la possibilité d’atteindre le dernier carré.

Un match à priori déséquilibré en forme de match de coupe. Aux Olympiens de se méfier en s’appuyant sur leurs forces du moment qui inspirent confiance.

Sur le même thème