masculins / satge maroc

Contrastes dans la Palmeraie

Publié le 05 janvier 2011 à 12:51 par R.B

Dans cette immense étendue à quelques kilomètres du centre de Marrakech, les yeux en prennent plein la vue…

A 10 années d’intervalle, on constate les changements, les progrès du pays. Mais il y a toujours ces contrastes bien palpables tout autant qu’agréables. L’opulence côtoie en effet le dénuement. Les hôtels de luxe, les habitations de standing protégées de hauts mûrs font de plus en plus d’ombre aux 150 000 palmiers. Cependant la nature, la façon de vivre d’antan sont encore là.

D’un parcours sur un golf bichonné sans compter, vous pouvez vous échapper sur de petites routes, des chemins de terre… en même pas 5 minutes. Vous quittez, des employés en gants blancs, des berlines de « 150 bourrins », des touristes chargés de bagages divers, des parterres taillés au cordeau… pour des ouvriers à vélo, des paysans sur des carrioles tractées par un âne, des bergers en pleine sieste surveillant vaguement un troupeau de brebis, des ânes en liberté, des abris de fortune… Un salut amical, un regard vous ravissent et vous donnent envie de vous enfoncer dans cette étendue qui perd du terrain en constatant les travaux engagés. Au loin l’Atlas enneigé ; tout près des étrangers qui jouent les touristes perchés sur des dromadaires endormis.

Dans cette immensité, on se sent tout petit, bien seul mais pas perdu. Elle invite à la réflexion. Elle nous dit par exemple qu’il en faut peu, par moment, pour être heureux. Une odeur naturelle vous charme comme un parfum haut de gamme. Un visage d’ancien buriné par les ans, les soucis, le soleil vous ensorcelle comme la silhouette d’une belle femme.

Cette Palmeraie immense est bien une terre de contrastes. Ces contrastes sont des trésors bien tangibles qu’ils soient scintillants ou pauvres. Et puis l’horloge du temps n’a pas les mêmes aiguilles. Le tic-tac moderne s’oppose à la position du soleil. Les horaires à peu près établis face au temps qui semble tourner en rond sans suite dans les idées. A consommer sans modération.

Sur le même thème